Share

Votre ado et vous: les conseils de Mère indigne

Ça devait arriver, Fille Aînée s’est transformée en Ado Rebelle. Et tout le monde m’avait prévenue: « Tu vas voir, l’adolescence, c’est l’enfer! »

Pfff, même pas!

Je pense que je dois vraiment avoir l’instinct maternel adolescent très développé, parce qu’aussitôt les 13 ans de Fille Aînée arrivés, je me suis retrouvée comme un grand requin blanc devant un phoque bien en chair : parfaitement à l’aise et persuadée d’avoir ce qu’il faut pour en venir à bout.

Mais pour naviguer dans la puberté avec du sang froid, de l’aisance et un bienheureux sentiment de supériorité, ça prend des trucs. Je vais vous les donner, tous les vendredis. (Me semble que c’est un bon jour pour savoir comment approcher son adolescent, le vendredi, avec l’école qui refuse toujours de s’en occuper le samedi et le dimanche.)

Commençons par le commencement: l’émerveillement. On fait ça avec nos tout-petits, les émerveiller avec un rot bien senti ou une fourmi écrasée, mais nos ados aussi ont soif d’éblouissement. D’où mon premier conseil:

NOURRISSEZ L’ÉMERVEILLEMENT DE VOTRE ADO
POUR LES PETITES CHOSES DE LA VIE (voir Fig.1)

Emerveillement

Fig.1: Fille Aînée face à l’émerveillement contagieux de sa mère

Comme vous le voyez, arrivé au moment critique, ça n’est pas nécessairement aux parents d’avoir peur de leurs adolescents.

P.S. Ouaip, c’est moi qui ai créé cette fabuleuse illustration. J’ai vu un docu sur Léonard de Vinci l’autre jour et ça m’a inspirée.

Share
Ce contenu a été publié dans Ados mode d'emploi, Fille aînée, Saletés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Votre ado et vous: les conseils de Mère indigne

  1. Olivier Bruel dit :

    Tabouêre, tu dessines : je suis foutu!

  2. Céline Jacques dit :

    Je me souviens t’avoir dit, à l’époque de la parution de « Mère Indigne » que l’adolescence serait follement inspirante. Attends la suite.

    • Mère indigne dit :

      J’ai aussi le feeling que ce n’est qu’un début. Mais à date, ça n’est pas tellement le début d’une crise d’adolescence mais plutôt le début de moi qui ne dit encore que des conneries. ;)

  3. Barbara Coydon dit :

    L’éblouissement et l’adolescence sont synonymes. Nos jeunes nous forcent à nous remettre en question constamment! C’est éblouissant comme il y de nombreuses façon de voir la vie!

  4. ropib dit :

    Les filles à l’adolescence… Je me souviens (j’suis ici incognito, je me permets) ma grande soeur pleurant tous les soirs, et ma mère passant des heures avec elle devant le miroir à essayer de lui faire dire « je suis belle », dure épreuve… pour nous tous.

    • Mère indigne dit :

      Vive l’incognitisme, ropib! ;) Ça tiraille, l’adolescence, et on ne peut pas vraiment juste répondre « tsé, tu penses que tu es triste, mais en gros, c’est seulement tes hormones » même si on sait que c’est vrai. ;)

      • ropib dit :

        La vie… comment dire ? Les sirènes sont les filles des muses qui nous inspirent et elles veulent nous voir crever sur des récifs pour pouvoir nous bouffer. Si les muses nous inspirent, les sirènes nous racontent la vérité telle qu’elle est, surhumaine.
        Faut être bien accrocher pour passer le cap sans encombre, sans sombrer dans le cynisme, pour garder en tête la poésie du monde. Les hormones c’est un sale coup, mais c’est pas le coup décisif dans l’histoire. Après moi ça a duré 15 jours les hormones, 15 jours au lit, malade comme un chien… je me rends peut-être pas compte.

      • ropib dit :

        J’suis d’humeur sombre en ce moment. ;)

        • Mère indigne dit :

          Vous avez raison ropib, les hormones ça n’est pas tout; mais vous me connaissez, simplification à outrance pour garder en tête la poésie du monde à peu de frais (ça n’est pas dit que ça marche). ;) Mais cela dit, j’espère que votre humeur s’éclaircira tout en vous assurant que sombre ou non, ça me fait toujours plaisir de vous retrouver ici! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>