Share

Pour en finir avec le bricolage

Second billet radiophonique lu à l’émission Nulle part ailleurs (Radio-Canada, Sudbury).

***

Moi, je dois vous dire franchement, en tant que parent, je ne crois plus tellement à l’art.

C’est pas que je ne trouve pas de mérite aux toiles de Picasso ou de Monet. C’est juste que je ne peux pas voir une de leurs toiles sans penser à ce qu’ils ont dû faire endurer à leurs parents quand ils étaient petits, côté bricolage.

Parce que moi, je déteste le bricolage.

En fait, non, je ne déteste pas le bricolage. Ce que je ne peux pas supporter, c’est qu’on fasse faire du bricolage aux enfants pour les mauvaises raisons. Est-ce que quelqu’un parmi vous croit réellement que jouer avec de la colle, du papier journal chiffonné et des boules de ouate aide à développer chez les enfants leur sens artistique? Mettons quelque chose au clair : des rouleaux de papier de toilette et des boîtes d’oeufs vide, ça n’est pas artistique.

C’est laid.

Si votre enfant vous demande s’il peut faire du bricolage avec le contenu du bac à recyclage, dites NON! Parce que non seulement rien ne ressemble plus à un rouleau de papier de toilette vide qu’un bricolage fait en rouleau de papier de toilette vide, mais en plus, comme les fameux rouleaux de papier de toilette auront, dans la tête de votre artiste en herbe, accédé au statut d’ART, ça sera ensuite impossible pour vous de remettre le bricolage à l’endroit qui lui convient, c’est-à-dire dans le bac à recyclage. Vous devrez laisser traîner, pardon, trôner ces oeuvres dans les rayons de votre bibliothèque et vos amis riront de votre bordel dans votre dos pendant des années.

Mais, me répliqueront certains idéalistes qui ne se sont pas encore reproduits, peut-être que le bricolage sert à développer la dextérité des tout-petits? Peut-être que découper du carton ou jouer avec de la pâte à modeler prépare en fait nos enfants à gagner leur vie en faisant de vrais métiers, comme chirurgien ou réparateur de nids de poule?

Je vais vous dire une chose, messieurs-dames qui n’y connaissez rien aux enfants, au bricolage et à leurs périls combinés : ce genre d’activité développe certes l’habileté manuelle, mais pas celle des enfants, non. Celle des parents. Et quand on est un parent qui se démène pour terminer le souper, se faire demander : « Maman, qu’est-ce que ça veut dire « Colle les cercles l’un au-dessus de l’autre en faisant coïncider les pliures »? », ça… comment dire… ça nous fait vraiment rêver à un monde sans papier de construction.

Mettons les choses au clair : quand vous voulez faire un cadeau à votre nièce de 7 ans et que c’est écrit sur la boîte : « Magnifique chat 3D à assembler, 153 morceaux, 8 ans et plus, assistance parentale peut être requise », vous n’achetez pas. Vous. N’achetez. Pas. Bien sûr, votre nièce deviendrait votre amie pour la vie. Mais vous brûleriez aussi tous les ponts entre vous et ses parents, c’est-à-dire les personnes qui comptent vraiment. Car ce sont nous, et pas les enfants, qui avons le pouvoir de vous inviter à souper ou de vous prêter de l’argent.

La grande différence entre nous et les enfants, c’est que les enfants, ils veulent avoir leur chat 3D mais ils ne sont pas capables de le faire. Nous, les parents, on est capable de faire coïncider les pliures, mais on n’en a rien à cirer du chat 3D. On a d’ailleurs remarqué son air vaguement hébété d’animal dont les parties intimes ont été éparpillées dans une boîte et portent maintenant les numéros 12, 34 et 126. Et on n’en veut pas sur les tablettes de notre bibliothèque.

Oubliez le sens artistique et la dextérité. La seule et unique bonne raison pour mettre un pinceau dans la main d’un enfant, c’est que ça nous libère un quinze minutes pour finir notre roman policier ou nous servir un apéro.

Et comprendre ça, c’est s’ouvrir à une toute nouvelle manière d’aborder le bricolage. Puisque le vrai objectif est désormais de gagner du temps, on ne se casse plus la tête à trouver des endroits propices à faire sécher les peintures hideuses de Junior. On les empile plutôt les unes par-dessus les autres, encore humides des envolées van goghiennes de notre progéniture, afin qu’elles sèchent en petits tas pratiques, jetables à la poubelle en une seule étape facile. (Enfin, en deux étapes : car il faut en plus enterrer les dessins sous les pelures de pommes de terre, pour ne pas que Junior tombe dessus en jetant sa gomme et nous fasse sa crise de l’artiste incompris.)

De même, lorsque, avec sa gouache ultra-lavable, Bébé peinture sur la table plutôt que sur la feuille, on n’intervient pas. Tant qu’on a la paix pendant quinze minutes, on laisse faire la nature. Idem si Bébé décide de se tatouer le corps avec ses crayons feutre non toxique. Il s’amuse, alors profitons-en pour chiper quelques barres Mars dans le fond de son sac d’Halloween. Veillons tout de même à ce que notre enfant ne se colore pas le dedans des yeux avec son marqueur de teinte asperge. Voir son bébé pleurer vert pendant dix minutes, c’est tout de même un peu culpabilisant, et ça nous empêche de profiter pleinement de sa dernière mini KitKat.

Certains m’accuseront de n’avoir aucune limite, allant jusqu’à dire que je n’interviendrais pas si Junior mangeait ses crayons, pourvu que je puisse terminer mon Sudoku tranquille. Alors là, je dis non. Si Junior grignote le matériel, il faut en racheter, et ça coûte quand même cher, ces cochonneries.

Enfin, tout ça pour dire que je n’ai absolument rien contre Monet et Picasso. À la limite, je serais même prête à accrocher une ou deux de leurs toiles chez moi, pourquoi pas? Mais qu’on ne vienne pas reprocher à maman Picasso d’avoir jeté les bricolages de son fils quand il était petit. Si elle les avait gardés, les amis de Monsieur et Madame Picasso auraient ri de leur bordel dans leur dos pendant des années. Et Picasso aurait peut-être pensé que c’était joli, des mobiles faits en rouleaux de papier de toilette, et à cause de cette sale manie, il n’aurait jamais connu le succès.

Sur ce, vous m’excuserez, mais y’a la petite qui s’apprête à se faire une teinture capillaire bleue avec sa peinture à doigts… le moment idéal pour moi d’aller me bricoler un petit gin tonic.

Share
Ce contenu a été publié dans l'anarchie la plus totale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

32 réponses à Pour en finir avec le bricolage

  1. Drenka dit :

    Par contre, moi j’étais particulièrement créative avec des ciseaux.
    Et des rideaux.
    Ou des draps en soie.
    Des trop belles robes de princesses je me faisais.

  2. Caroline dit :

    drenka: c’est la vraie raison pour laquelle nous n’avons ni rideaux, ni draps de soie à la maison…

  3. SeaRabbit dit :

    Oh! ce que ça me parle, ce billet!!!! J’ai des tas, des tonnes, de dessins (affreux)superbes avec écrit dessus en lettres tremblées ‘Je t’aime maman!!!!
    Le comble de la manipulation pré-artistique!!!
    Et oui, aussitôt que j’ai une bonne occasion, l’un de ces chef-d’oeuvres trouve le chemin du sac à récup…
    Il le faut bien, je ne peux tout même pas tapisser tous les murs de la maison avec ça!!! Mais je prends soin d’y aller en ordre chronologique… la mémoire de la demoiselle semble aussi courte que ses jambes!

  4. Malaury dit :

    Ahhh les bricos et dessins partout… il en pleut ici, j’en ai des milliers sur mon bureau, dès qu’un crayon et un bout de papier traine vous pouvez être certaine qu’il va se couvrir d’un… Papa.

    O.K. c’est peut-être plus facile pour moi de les faire disparaître subtilement que si il y avait « Maman » dessus…

  5. éric vignola dit :

    Ça me fait penser, je devrais publier moi aussi un blogue dans le genre, qui s’intitulerait : « Confession d’un moniteur de camp de jour indigne ». (En fait, il serait très bref, puisque le BRICOLAGE m’a fait quitter cet emploi après deux semaines.)

    Bref, seulement pour dire que je comprends totalement votre haine du bricolage.

  6. Anonymous dit :

    Une maison habitée par des enfants se reconnait rapidement à sa décoration intérieure: au moins 50% des « tableaux » sont des « oeuvres » d’enfant. Dnas ce rayon, j’ai quelques stratégies:
    Le dur-en-affaire:
    -Mmm. Si tu veux accrocher ça, il faudra en décrocher un autre (non -négociable)
    La fuite:
    -Mets ça sur le bureau à maman, sur (ou sous) la pile de livres pour que maman puisse le jeter, heu, pardon, l’accrocher plus tard.
    Et l’imparable:
    -Ce serait un beau cadeau pour mamie (ou tatie ou autre).
    Alors, gang de célibataires chanceux, si vous recevez un beau dessin (ou autre oeuvre d’art) de la part du fils ou de la fille d’un ami, ne vous posez pas trop de questions!

  7. Hugues dit :

    Un jour, mon grand est rentré de l’école en exigeant de voir le contenu du bac de recyclage!

    -À l’école, on a fait de l’écologie et on réutilise les choses qui sont « encore bonnes »!
    -Vas-y, mais tu ranges tout après!
    -On se débarasse de tout ça!?! Mais c’est encore bon! Je vais me faire une construction avec cette boite de mouchoirs, ces boites de cereales, etc.

    Résultat, une méchante grosse patente pleine de papier collant qui prend le 3/4 du sous-sol et qui s’appel maintenant dino-ville. C’est laid!!! Non, vraiment laid parceque numéro 1 (8 ans) a aussi demandé à numéro 2 (6 ans) et numéro 3(4 ans) de l’aider dans ce travail artistico environnemental.

    Non, mais les profs qui veulent parler d’écologie en classe devraient faire comme d’habitude et faire tourner un film de Walt-Disney ou utiliser une de leur journée de maladie (le prof de numéro 2 en a au moins 1.5 par semaine!!!)

    Qu’on se le dise, utiliser du vieux carton d’oeuf pour faire un bricolage, ce n’est PAS un geste positif pour l’environnement!!!

  8. Olivier dit :

    Et les colliers en nouilles, c’est pas de l’art, ça, peut-être ?

  9. nonolerobot dit :

    j’aime assez les dessins des enfants, enfin, surtout ceux de ma nièce. ce que je fais, c’est que je les scanne et jes conserve sur mon ordinateur. ce sont ma mère et ma soeur qui font le stockage. sinon, la solution c’et d’en faire directement sur ordinateur, et il est vraiment question d’exercer la dextérité d’un enfant (en utilisant la souris)

  10. Anonymous dit :

    Tellement, tellement vrai ce billet…

    J’ai déjà rougi de honte quand ma plus vieille a retiré son dernier (affreux) bricolage de la récup en me regardant d’un air accusateur. Heureusement, plus elle avance en âge et moins elle semble en faire à l’école. Pour mon plus grand bonheur!

    Quand à mon petit de trois ans, sa gardienne lui prédit même de grandes difficultés à l’école et le décrochage parce qu’il n’aime pas bricoler et dessiner. Il préfère se faire punir que d’en faire. Je ne peux pas le blâmer, je déteste ça moi aussi. Et avoir le choix entre bricoler une carte de St-Valentin ou jouer à faire s’entretuer des figurines de dinosaures, je n’hésiterais pas longtemps!

    À bas le bricolage, surtout à la maison! On sait tous que la majorité du temps, ce sont les parents qui se tapent le boulot de toute façon.

    Caroline de Québec

  11. Anonymous dit :

    … et puis ramener le bricolage 3-D de la garderie fait de boules de ouate, de Klennex et de cure-pipe par jour de grands vents en attendant l’autobus, c’est cruel pour les parents !

    Jeanne

  12. JulieM dit :

    Je suis morte de rire ! C’est tellement vrai ! Surtout la partie où on les laisse faire pour avoir 5 min de tranquillité…..
    Oui vas-y, la pâte à modeler sur le tapis c’est pas grave, maman joue sur l’ordi, on rangera plus tard, haaaaaaaaaaaaaaaaaa………
    Jubilatoire……

  13. La Belle dit :

    Quelle libération que vous exprimier votre haine du bricolage. Pour ma part j’ai décidé d’assumer et de profiter de la garde partagée : les bricolages de la garderie vont chez papa qui se pâme de bonheur devant ces laideurs!

    Et ceux fait ici pour avoir la paix : hop un beau cadeau pour papa!!

    Ben quoi ?

  14. aline dit :

    Un de vous peut m’envoyer des dessins! Mon frigo est terriblement blanc.

    Mais, c’est bon! J’ai compris! Fini les cadeaux brico pour les enfants des amis. Je veux encore être invitée chez eux!

  15. Hugues dit :

    Un autre bricolage avait été fait à l’école pour l’Halloween. Un projet d’équipe… quatre enfants par équipe. Lorsque l’Halloween est passée, madame prof ne trouvait pas assez jolies ces créations (j’imagine), a décidé de les rendre aux créateurs. Mais comme ces oevres ont été faites en équipe, il fallait tirer au sort pour savoir qui allait pouvoir la mener aux rebus…enfin, la ramener à la maison. Bien entendu, numéro 1 a été l’heureux élu. Et comme le travail a été fait en équipe, il fallait que l’objet trône fièrement au salon quand les amis se pointait à la maison…impossible d’imaginer s’en débarasser…

    Maintenant, ça occupe un espace de rangement dans le sous-sol…et ça peut sortir à tout bout de champ pour se remémorer des souvenirs lointain (numéro 1 est maintenant en 3e année…nostalgie de première…)

  16. enotiger dit :

    C’est bien la première fois où je suis en profonds désaccord… pour ma part, c’est au contraire une de mes activités favorites. On s’installe, la petite choisie le médium et on se lance avec nos crayons, marqueurs lavables, craies, plasticine et sculpture de cartons d’oeufs, de casseaux à tangerines, etc.

    Remarquez, je travaille dans un domaine créatif… mais je vous trouve un peu moches de dire que ce que vos mioches font est laid.

    Vous n’êtes plus indignes (et je parle aussi des commentateurs-trices), vous êtes vieux et secs.

  17. Anonymous dit :

    À Enotiger: Meuh non! On les aime dans le fond ces fragiles oeuvres éphémères où s’exerce la petite main de l’enfant qui graduellement découvre de nouvelles façon de s’exprimer et de rendre le monde qu’il voit ou s’imagine. C’est plutôt la surabondance qui entraîne l’écoeurite.

  18. enotiger dit :

    Désolé, j’ai eu une mauvaise journée… pour de vrai, j’aime bien le bricolage… ma blonde vient de me dire d’arrêter de réagir aux commentaires et que mère indigne écris ça pour rire. «C’est des blagues, qu’elle écris, Caroline elle les aime bien, dans le fond, les bricolages…». Pourquoi elle écris ça, que j’ai fait. «Parceque c’est drôle, gros bêta, c’est ça la joke, c’est un site de parents indignes pas pour de vrai». Qu’est-ce qu’elle en sait tout plein, ma blonde ! Je vais rire moi aussi. Quelle idiotie, les dessins de ma fille. Elle dit qu’elle fait des soleils, mais ça ressemble à rien, c’est même pas rond.

  19. souimi dit :

    Un jour,la prof. de maternelle de ma fille m’a dit: » Vous savez, elle est crevante et étonnante de créativité, votre fille. Elle fait les vidanges! Elle collectionne les coupes de yaourt, les boîtes d’emballage, les berlingots et elle transforme tout ça en animaux! C’est incroyable! »
    C’est vrai, je trouvais des boîtes de Froot Loops dans sa chambre, de Kraft dinner aussi. Elle cachait tout ça et inventait par la suite.

    Elle est présentement en Concentration Arts en deuxième année du secondaire. Elle est passionnée. Non, elle n’est pas blasée, elle est passionnée. Parce que nous l’avons laissée créer. Oui, avec des boîtes d’oeufs, avec des « cups » de yogourt, des bâtons de popsicle etc. Puis elle aimait ça. Elle aime encore ça. Puis c’est correct.
    Là, elle vient de préparer le cadeau de sa copine pour son 14e anniversaire. Elle a fabriqué le papier d’emballage de A à Z et elle est sur sa tablette graphique pour créer la carte de souhaits. Selon la personnalité de la principale intéressée. Elle fait la même chose avec tout le monde. Nous ne payons plus Hallmarks mais bien notre Camomille pour fabriquer des cartes uniques et créatives.
    Elle a commencé avec des cartons de lait et des boîtes d’oeufs.
    Puis notre sous-sol est plein de bacs remplis des résultats…

    En la laissant faire, j’ai pu me farcir l’entière saga du séduisant Jamie, ce mâle sensuel et érotique du Chardon et du Tartan de Diana Gabaldon. Et bien d’autres épopées aussi. Donc, je n’ai rien sacrifié.
    ;-)
    Que je vous comprends, Mère Indigne….

  20. Syven dit :

    Son premier dessin de noël trône dans le pêle-mêle de sa chambre.
    :/

    La vie est un enfer pavé de collage, j’ai bien l’impression…

  21. Mère veilleuse dit :

    Le bricolage, on s’en sors JAMAIS. J’ai trois enfants; la première a « scrappée » mes ciseaux de couture à 50$ en coupant des boîtes de carton pour faire une maison à sa poupée, le second, un fils, n’a aucune attirance pour la chose ( quelle bénédiction) puis la dernière est experte dans le découpage de tout petit morceau. Vous savez ceux qui requièrent de longs ongles pour arriver à les ramasser ! Et qui a de longs ongles dans la maisonnée ? Ouaip…. moi !
    J’vous raconte pas la colle sur le plancher, les plus grosses retailles sous son lit…. Arrivée au bureau ( je travaille dans une maison de jeunes) un jeune de 16 ans me dit: T’as vu le dessin que j’ai laissé sur ton bureau l’autre jour, j’acquiese, il me demande où je l’ai mis………… OUPS :(

  22. La rouge pomme dit :

    ha ha alors moi, niveau bricolage, j’ai vraiment fait souffrir mes parents! (et d’ailleurs ça continue, sauf que maintenant je suis doué alors ce que je fais leur plaît)
    je me souvient d’avoir vue ma mère jeter un des dessins de ma petite soeur au recyclage plus jeune… à l’époque j’étais scandalisée mais maintenant(surtout en revoyant certains de nos dessins qu’elle a eu la gentillesse de garder) c’est fou comme je l’a comprend :D

  23. REGOR dit :

    Pourtant j’ai cru voir des rouleaux de papier de toilette dans des toiles de Picasso !!
    Chère Mère Indigne….vous êtes en train d’assasiner un futur Picasso.
    Honte à vous !!!
    En passant vous savez comment ca coute un Picasso ?

  24. Caroline dit :

    enotiger: Je devrais mettre en post-scriptum que j’ai trois « oeuvres » de fille aînée encadrées (rien de moins) et suspendues bien en vue dans ma cuisine… et que je les adore! ;-)

    Ah, quand même, il n’y a pas à dire, on fait sortir le méchant. Le bricolage est une corde sensible du parent, ça se sent… Je suis un peu soulagée de voir que je ne suis pas la seule mère indigne à ce sujet! :-)

  25. bibitte dit :

    Mais d’acheter un truc de bricolage à la nièce…ça permet de faire merveilleusement suer la belle-soeur ;-)

  26. Nicole dit :

    Hm. Mon descendant est rendu à l’adolescence et il a terminé la phase bricolage… Mais j’avoue avoir conservé quelques chef-d’oeuvres, que veux-tu, je suis une sentimentale…

    Aujourd’hui, l’art a changé de mode d’expression, il joue de la guitare, zing-a-ling, zing-a-ling-a-ling. Et tant que je l’entends, je suis tranquille, je sais qu’il ne fait rien de répréhensible, particulièrement quand sa petite amie vient le voir…

  27. Marie l'urbaine dit :

    !!!!!!!!!!!!
    Moi, fan finie de Mère indigne (et surtout de l’off de son oeuvre) devrai vous confesser que je travaille pour un organisme qui organise depuis 17 ans un concours international de jouerts fabriqués à partir de matéraux récupérés, jouets exposés au Biodôme (rien de moins que le musée le plus visité au Canada), que je trouve cela génial et que j’en fais la promo jusqu’au Pérou… Oups ! :)
    Et pourtant, oui, je me suis reproduite ! Mais Fiston né le jour de la Terre ne trippe pas encore rouleau de papier de toilette (ou plutôt si, mais pour le plaisir de le dérouler, hein, vous savez…)
    Signé : Une écolo indigne, quoi qu’on en dise

  28. pacco dit :

    J’adore ce blog !!!
    bravo !!!

  29. Natcho dit :

    Dans la liste des soupapes parentales contre les oeuvres brico-recyclo-enfantines — outre le chocolat, le roman policier, un verre de…, une grille de sudoku –, Mère Indigne a oublié l’exposition à l’extérieur, sur le patio par exemple.

    Résultats garantis.

  30. marjan dit :

    piquer les bonbons dans le sac d’halloween… hehehe, je fais ça très souvent, au moins je me sens moins seule maintenant!
    Moi j’adore bricoler et mon fils déteste mais j’ai trouvé le truc avec lui: les legos… haaaa, enfin 30 minutes de paix ou je l’entends grogner et pester sur ses maudits lego mais vu qu’il est orgueilleux il ne veut surtout pas d’aide… youpi! Me reste juste à essayer d’endormir la petite… elle je sens que cela ne sera pas aussi simple!

  31. fabilou dit :

    Ma 2e (18 ans) a gardé le goût du bricolage : on retrouve deci, delà des maquettes (en cartons recyclés de toutes origines, en bois compressé, en résine)inspirés par sa série télé préférée.
    Moi, ce sont mes perles à enfiler qui traînent partout.
    Tiendrait-elle de quelqu’un ?

  32. Josiane dit :

    Bonjour, j’ai été pliée de rire à la lecture du post…digne d’être mis en sketche humoristique! ( car combien vrai)
    Ma technique pour accepter de faire disparaître les ‘oeuvres’ de mon artiste en herbe ( qui de toute façon avait horreur de bricoler mais il fallait bien pour la ‘madame de la classe’ , c’etait de les immoraliser en photos et puis zou dans un fichier de l’ordi.
    Bonne continuation !
    http://licorneamour.skynetblogs.be
    Josiane

Les commentaires sont fermés.