Share

Père indigne, détective privé (de dessert)

Père indigne — Pour la fête de Fille Aînée, je lui ai acheté un album du Chat.

Mère indigne — Hm.

Vous l’aurez remarqué, Mère indigne ne déborde pas d’enthousiasme. C’est que, dans sa mémoire, un souvenir reste à jamais gravé au fer rouge: Fille Aînée à 6 ans, un album du Chat sous le bras, lui demandant ce que le mot « couilles » veut dire. Le même souvenir, plus celui d’une amère discussion subséquente, se trouve également gravé à jamais dans la mémoire de Père indigne, qui s’empresse d’ajouter:

– J’ai vraiment scanné le livre, cette fois-ci. Le pire que j’ai trouvé, c’est « sale couillon » et « couilles molles ».

Mère indigne — Oui, bon, pour ça on est déjà blindés. Mais quand même.

Père indigne, qui tient mordicus à distiller le belgian way of life chez ses filles — J’ai bien scanné, je te le jure.

Mère indigne ayant accordé sa bénédiction d’un « Mouais, OK d’abord » gracieux, on emballa l’ouvrage et on n’y pensa plus.

On n’y pensa plus jusqu’à hier soir, alors que Fille Aînée s’est approchée de Mère indigne, son nouvel album du Chat sous le bras, et lui a demandé: « Maman, qu’est-ce que ça veut dire, ‘bander’? »

Mère indigne — Oh, là là! T’as vu dehors, y’a un geai bleu! Oh, là là, comme il est beau! T’as vu le geai bleu? Regarde, regarde, quel beau geai bleu! D’habitude y’en a chez Marie mais je crois bien que c’est la première fois que –

Fille Aînée — Maman. Je t’ai posé une question.

Mère indigne — Ah oui, euh, donc, « bander », disais-tu? « Bander », hum, comme dans « Il faut te bander les yeux », j’imagine?

Fille Aînée — Non, attends, je vais te lire. C’est le Chat qui est sur les genoux d’une dame et qui dit: « À force de me caresser comme ça, elle va finir par me faire bander. »

Mère indigne — …

Père indigne — Je… j’avais pourtant bien scanné…

***

Après coup, je tiens à dire que Père indigne est bien bon de ne pas tenir de blogue, car il pourrait se venger en racontant comment, pour ses huit ans, j’ai décidé de Fille Aînée était assez grande pour être initiée à ces grand classiques de la chanson française que sont « Marguerite est malade », « Cupidon, veux-tu un fromage? » et « Le curé du village ». Qu’est-ce qu’on s’amuse! Hum.

Share
Ce contenu a été publié dans l'anarchie la plus totale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à Père indigne, détective privé (de dessert)

  1. Valérie-Ann dit :

    Aurait-il fallu que tu scannes toi-même? Les hommes, tous les mêmes… ;)

  2. Mère indigne dit :

    Valérie-Ann: bah, ça m’a permis de donner une belle petite explication clinique de certains phénomènes physiques nécessaires à la perpétuation de l’espèce… et Fille Aînée a fini par dire que sa joke, au Chat, elle était plate. Hé hé hé…

  3. Valérie-Ann dit :

    J’adore comme tu réussis à donner à tout une tournure positive! En passant, je viens de finir ton livre: il est super! Et j’ai été émue d’y voir mon nom dans les remerciements! Ma famille n’a pas fini d’en entendre parler! ;)

  4. Spat dit :

    hahahaha

    Scanné avec des yeux d’hommes est jamais fiable!…

    je parles avec expérience en plus…

    :-p

  5. ropib dit :

    J’ai été élevé au Georges Brassens, à cet âge ma chanson préférée était « Quand je pense à Fernande ». Ca ne dérangeait pas trop mes parents.

    Par contre ils étaient ennuyés lorsque nous allions acheter des cartes postales car je voulais toujours qu’on achète celle avec de belles femmes toutes nues pour envoyer à mes grands parents vu qu’elles étaient très belles (après tout c’est logique).

    Je ne sais pas si je suis devenu irrécupérable avec le temps… je crois pas. Mais c’est vrai que Georges Brassens c’est toute une philosophie.

  6. La belle Lurette dit :

    ropib: Une copine d’une copine (houlala) s’est fait convoqué chez la directrice de l’école, car son fils chantait (en toute innocence) la fameuse « Fernande » de Brassens…La directrice l’accusait de « négligence »…Quant à moi, j’ai grandi avec Brassens et je n’en suis pas plus dépravée pour autant, les enfants ne saississent pas tout du même sens que nous…m’enfin!

  7. Farah Facettes dit :

    à la mode chez les Facettes ces temps-ci:

    7-up, 7-up,
    met ta main dans mes culottes,
    si tu sens que ça gigote,
    faut que tu lâches ma pinotte,
    7-up!

    Moins édifiant que du Brassens, mais ça a l’effet instantané de les faire rire comme des petits fous donc on se la joue psycho 101 et on s’abstient de pouffer… Hauts les cœurs parents, serrons les dents et abstenons-nous d’apporter du 7-up (oups, de L’EAU) au moulin!

  8. ropib dit :

    « les enfants ne saississent pas tout du même sens que nous » Et quand bien même ?

    Les enfants ne sont pas purs, ils sont naïfs et c’est mieux ainsi. Je me rappelle qu’une fois (je dis ça comme ça… faudrait-il que je parle sous anonymat ?) quand j’avais entre 6 et 8 ans j’avais mis ma main sur la noune d’une mère d’une copine… bon alors je n’avais pas conscience de l’interdit, de la portée sociale de l’acte… etc. mais enfin c’est clair que c’était bien l’aspect sexuel qui m’intéressait (sans que cela soit construit, je l’accorde).

    L’interdit ce n’est pas la sexualité des enfants hein (ce serait difficile et en plus contreproductif), l’interdit c’est la sexualité avec les enfants. C’est pour cela qu’on ne peut pas excuser un pédophile même si l’enfant, naïf, a un comportement sexuel avéré.

  9. Oréole dit :

    Tu sais les oreilles d’un gars faut pas toujours s’y fier!:)

    Contente de t’avoir retrouver… j’avais perdu le lien du trash!!

    Bisou!

  10. La belle Lurette dit :

    ropib: Je sais très bien que les enfants ne sont pas purs et qu’ils ont une sexualité bien présente malgré le fait que les adultes ont beaucoup de difficulté à vivre avec ça. Ce que je voulais souligner, c’est que nous crions au scandale à tout propos, comme la directrice de ce jeune garçon qui chantait « Fernande ». J’ai grandis avec la musique de Brassens et ce n’est que beaucoup plus tard que j’ai vraiment saisis ce que ses chansons impliquaient, tout comme les blagues de sexe-conseils de François Pérusse par exemple.

  11. Anonymous dit :

    Ha Ha Ha Ha!!!! Contente que tu reblogue un peu mere indigne. Tu me manquais!!!!

  12. Latté à la vanille dit :

    C’est toujours un plaisir de vous lire mère indigne… Est ce que je vous ai déjà dit que vous étiez mon modèle d’indignitude !!

  13. °zabel° dit :

    C’est trop anodin, « bander » pour un homme.. normal qu’il l’ait pas « scanné »… lol !

    merci pour cette rigolade :D

  14. Choupette dit :

    tiens… je ne la connais pas « marguerite est malade »….
    pour mon cas, mis à part des photos TRES compromettantes de mon pere avec son ex-femme (oui oui) que javais trouvé bien cachées dans une vieille armoire… j’ai du attendre les 12, 13 ans pour être vraiment éduquée sexuellement…

Les commentaires sont fermés.