Share

La cigale et la fourmi

C’est l’histoire d’une fille avec une cigale et une fourmi intérieure. La cigale adore s’amuser, et la fourmi a du travail à faire. Pour mettre un peu de chair autour du récit, disons que la cigale aime bien raconter des histoires farfelues, alors que la fourmi doit produire une thèse. Genre.

La cigale s’est bien amusée pendant toute une année. Plus que ça, en fait. Il lui est arrivé des trucs vraiment géniaux: elle a rencontré des gens extra, s’est fait des super copains, elle a publié un bouquin… Elle a même passablement nargué la fourmi dont le travail de longue haleine paraissait bien triste en comparaison.

La cigale est probablement nécessaire à l’équilibre psychologique de notre héroïne, mais elle a aussi son côté noir: elle a tendance à prendre naturellement toute la place disponible si on ne fait pas preuve d’autorité et de discipline. Et là, laissez-moi vous l’avouer toute honte bue, la fille dans la tête de laquelle la cigale et la fourmi se font compétition n’a absolument aucun sens de l’autodiscipline. Elle a bien essayé, mais ça ne marchait jamais.

La fourmi voyait bien tout ça, mais elle restait impassible. En réalité, elle attendait son heure.

Et ces dernières semaines, mine de rien, elle a fait passer le message:

« Chère Madame,

Je m’en veux un peu de venir vous gâcher votre plaisir, mais je me vois dans l’obligation de me rappeler à votre bon souvenir, et de vous rappeler à l’ordre par la même occasion.

La cigale vous hypnotise, on dirait, et malgré tous vos efforts — dont je suis consciente, n’en doutez point –, vous n’arrivez pas à vous concentrer lorsque vient le temps de me superviser. Vous êtes pleine de bonnes intentions, mais vous me négligez. Les autres, à la fourmilière, ils me trouvent encore fonctionnelle, mais pour combien de temps? En plus, le problème, c’est que je ne veux pas seulement être « fonctionnelle ». Je sais que je peux faire mieux que ça, et il est temps que ça paraisse.

Et puis, je vous le dis confidentiellement: la cigale a besoin de se reposer en ce moment. Elle est un peu blême, ces temps-ci. Même moi, je m’inquiète pour elle, c’est tout dire! Non, vraiment, le moment est idéal pour me permettre de reprendre le devant de la scène. Vous allez avoir de la peine, mais c’est vraiment pour votre bien.

En vous confirmant tout le souci que j’ai de votre avenir professionnel, chère Madame, je vous offre mes plus sincères salutations,

Signé: Votre fourmi intérieure

P.S. Je viens de parler à la cigale. Elle m’a dit qu’elle était d’accord, et aussi pour qu’on reste amies, puis elle a filé au lit. »

Que répliquer devant tant de sagesse?

Mes chers amis, il faut que je vous quitte. Ce n’est pas un « à la manière de » Geneviève — qui s’éclipse aussi pour des raisons différentes –, ce n’est pas la publication… C’est ma quatrième année de thèse, et il faut que ça avance mieux que ça. J’ai essayé de jongler avec mon écriture et ma thèse, mais la dernière en souffre, ça n’est pas raisonnable, et ça me rend malheureuse. J’ai dû réaliser que je ne suis pas d’abord Mère indigne et prendre cette difficile mais nécessaire décision. (Difficile, comme dans angoisse, palpitations, hyperventilation, et Père indigne qui me dit « tu peux me réveiller cette nuit si ça ne va pas » — ce genre-là, de difficile. Mais y faut.)

On se verra aux différents Salons du livre — 30 mars à Trois-Rivières, 14 avril à Québec, 24 au 26 mai en Abitibi), je vous donnerai des nouvelles de tout ça sous la couverture –, mais pour ce qui est de Mère indigne sous forme de blogue, elle doit vous dire adieu. Ou peut-être au revoir, sait-on jamais? Chose certaine, pour les prochains mois, il faut que ma cigale se thèse.

Merci de m’avoir accompagnée jusqu’ici, je vous ai déjà dit tout ce que ça représentait pour moi. Vous allez affreusement me manquer. Vous avez toute mon amitié,

Caroline

Share
Ce contenu a été publié dans l'anarchie la plus totale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

249 réponses à La cigale et la fourmi

  1. drenka dit :

    Naaaaaaaaaaaaaaaaan.

    Tu réalises que tu forces TOUTES les fourmis de TOUStles lecteurs à retourner bosser aussi au lieu de te lire?

    C’est scandaleux.

    Esclavagiste.

  2. JulieJulie dit :

    Quelle sagesse pour ce dilemme. Voilà donc une autre bonne raison pour filer me procurer le bouquin, histoire de faire durer le plaisir. Bonne chance et en espérant qu’éventuellement mère indigne me fera rire ou pleurer derrière mon écran.

  3. Un gros MERCI pour tout, ma chère Caroline.

    Juste merci.

  4. a n g e l dit :

    drenka a raison (as usual!)

    sinon va va petite fourmi, mais reviens nous hein :)

  5. Martin dit :

    Signé « Caroline »?! Oh, c’est sérieux alors…

  6. pascal dit :

    Noooooooonnnnnnnnnnn!!!!!!! pas ça!!!!!
    et ma cigale à moi, qu’est ce qu’elle va faire sans la tienne ????

  7. Céline dit :

    Je rêve: vous êtes la quatrième cette semaine qui fermez votre blogue! C’est que VOUS, vous allez sérieusement me manquer… Je suis sans mots…

  8. Madame C dit :

    Décision difficile mais il faut ce qu’il faut…! Merci à notre grande fille de m’avoir fait découvrir ton blog, j’ai adoré ce blog qui m’a souvent arraché des larmes de pure bonheur tellement j’ai ri…!

    Bonne thèse…

    Madame C

  9. Shalima dit :

    Noooooooon ! nooon ? non…

    Bon, et bien bonnes vacances à ta cigale, et bonne reprise à ta fourmi. Et à bientôt, hein, tu me manques déjà !

  10. dam_drums dit :

    Arf, c’est bien dommage, un si bon blog qui se stoppe pour 10 fois plus de nul qui continuent :(

    Bon courage, et j’espère que tu reprendras bien vite le clavier pour nous narrer la fin de ta thèse et qu’on continue a entendre parler de Père Indigne, de Fille Ainée et de Bébé :)

    @+

  11. Oh et puis, les cigales ne sont drôles que si y’a aussi les fourmis hein. Dans le mini wheat, ce qu’il y a de bien, c’est qu’il y a les deux. La doctoresse en vous m’intéresse autant que la Mère Indigne, et celle-là, je ne la connais pas encore…

    Cette thèse, je me meurs de la lire un jour. Que ce soit dans « la philosophe indigne », dans une autre publication best seller du Septentrion ou en une du Monde Diplomatique. Hors donc, pour paraphraser le chef au grand nez sur son balcon (non, pas Cyrano, l’autre);

    « Vive la Caroline. Vive la Caroline, liiiiiiibre »!

    Ovation monstre de la foule.

  12. Zaz dit :

    Madame Indigne,
    vous me voyez bien dépitée. C’est l’arrivée de l’ADQ qui t’angoisse pour de vrai, je peux comprendre. Mais crotte de flutasse, c’est pas une raison pour tirer la plug. Si?
    Ok, respect.
    Bon courage pour la période de sevrage.
    Merci pour ces centaines d’heures de procrastination hilare. C’est mon directeur qui va être content que vous cessiez vos activités. C’est bien le seul.
    Hug.

  13. Amélie dit :

    Eh ben voilà, je le savais bien.

    Je trouvais que tout le concept de votre blogue (cet espèce d’anonymat charmant, de cette-fille-pourrait-être-n’importe-laquelle-de-mes-voisines-ordinaires, de « on l’aime tu assez à ton goût sans savoir qui elle est ») prenait le bord brusquement avec ce vrai nom écrit partout, votre visage dévoilé sur toutes ces photos du journal et toute cette célébrité. C’est dommage. On découvre une auteure sympatique et intéressante dont on achètera sûrement le livre mais on perd du même coup la meilleure blogueuse anonyme francophone. Et ça, c’était pourtant pour moi le plus important et le plus intéressant.

    Adieu.
    Vous me manquerez, mère indigne.

  14. Minaolen dit :

    Mon premier commentaire sur votre blog, c’est pour dire Adieu ?
    Comme quoi, il vaut mieux se lancer avant qu’on vous pousse…
    Bon courage pour la suite !
    Vous reviendrez, hein ?

  15. Patrick Dion dit :

    Non mais, vous allez vous tanner de vous faire exploser la gueule à tout vent comme ça? Ça suffit là!!!

    Vous me mettez devant mon pathétisme de bloguer depuis si longtemps et ce n’est pas plaisant!!!

  16. Dombidom dit :

    Ben je ne me suis jamais manifestée, mais n’en ai pas moins suivi vos aventures avec délectation et beaucoup d’éclats de rire. Ça fait du bien de se reconnaître un peu dans l’aventure parentale, et maternelle.

    Vous allez nous manquer. Bonne chance avec votre fourmilière !

  17. Mère Indigne dit :

    Merci tout le monde. Vous êtes vraiment gentils.

    Heille, c’est ben pour dire, mais je viens tout juste de m’apercevoir que ça fait exactement un an aujourd’hui que j’avais commencé à bloguer! Méchant timing! :-(

  18. Eve dit :

    Ma cigale pleure mais ma fourmi chante… Mon patron aussi.

  19. Natcho dit :

    Quel courage! Et quel déchirement!
    Timing, timing, c’est dans l’air, dites donc. J’ai moi aussi une directrice qui me pousse à lui remettre un dernier chapitre de mon mémoire. Que je comprends votre dilemme, Mère indigne!

    À propos, Le Devoir vous exauce ce matin :
    http://www.ledevoir.com/2007/03/27/136959.html?fe=619&fp=45077&fr=11518

    Ouaip, méchant, méchant timing. Snif!

  20. Bah…j’ai verifie la date deux fois et vraiment, c’est pas le premier avril…Snif snif. Bon courage pour la these !

  21. Marie dit :

    Merci Caroline.

    Étant moi aussi une cigale qui dois composer avec une famille et une thèse, je comprends et sympatise. Merci d’avoir choisi de blogger, merci de m’avoir permis de partager ton humour et ton indignité. C’est le premier message que je laisse mais je te lisais en cachette depuis l’automne. Je suis sortie du placard, moi qui me croyais la seule mère indigne entourée de mères parfaites, organisées et dévouées! Tu m’a fait rire, tu m’as permis de faire baisser la pression. Ton livre devrait être offert à toutes les futures mères, avec « Mon bébé, je l’attend, je l’élève » !

    Si tu permet, je te googlerai de temps en temps pour savoir ce que tu deviens. Après ces mois à lire ce blog, tu était presque devenue une amie virtuelle ( c’est pour ça que je te tutoie, j’espère que c’est correct pour toi). Avec la publication du livre, tu est devenue réelle, et je pense que c’est peut-être ça qui crée le malaise pour nous, lecteurs.

    Enfin bref, je voulais juste te dire merci et bonne chance dans tes projets futurs.

    Comme à une amie je te dis à bientôt et je penserai à toi.

  22. Annick dit :

    He bien! Sage décision! Un gros merde dans vos projets et j’espère secrètement (mais ce n’est plus secret puisque je viens de le dire) vous voir revivre un jour…

    Vous restez dans mes favoris… ;)

  23. ribieroise dit :

    « La fourmie m’a piqué la main, la conquine, la coquine. La fourmie m’a piqué la main, la coquine elle avait faim….. »
    C’est dommage, j’aimais bien rire avec vous… Ayant connu moi meme la fourmie de la thèse, je comprends bien le dilèmne! Ceci dit, puis-je vous suggerer de porter en tous temps un carnet/une couche/un kleenex pour accumuler les anecdotes de « Mère Indigne ». Ainsi, quand la fourmi aura fini son travail, la cigale pourra reprendre le sien de plus belle! Nous avons dejà très hate….

  24. Waitress dit :

    Bonne chance pour votre thèse Mère Indigne et merci pour tous ces textes que vous avez signés. J’ai adoré vous lire, c’était un moment bien agréable à chaque fois.
    Mais cette thèse, elle va s’achever un jour ? C’est là l’espoir de vos lecteurs, nous attendrons ce moment pour vous retrouvez. :)

  25. doa dit :

    Non mais, c’est parce que j’ai lu tout ton blogue et fini ton livre là, moi. Je fais quoi! Je le relis en commencant par la fin en me laissant croire que c’est du nouveau matériel??? On va tous être en manque!!! Ça y est, c’est décidé, j’ouvre de ce pas un MIA. Non, ce n’est pas pour Missing in action, mais bien pour Mère Indigne Anonyme. Y a des intéressés?

  26. Jeune Homme dit :

    Alors notre Mère Indigne nous quitte?

    Il faut admettre qu’entretenir un blog est un travail qui demande du temps. Alors je vous souhaite bonne chance, revenez nous quand vous pourrez, et merci pour tout le temps que vous nous avez accordée et la fenêtre offerte sur votre petit monde.

  27. ropib dit :

    Je le sentais un petit peu et j’espérais que la cigale allait reprendre le dessus. Nous les simples lecteurs nous sommes un peu égoïstes, nous ne voyons que l’auteur. Là en ce moment je suis un peu triste de vous voir me quitter.
    En plus j’étais tout nouveau et vous n’avez pas eu le temps de mettre votre empreinte sur ma vie… j’ai bien un petit tatouage mais est-ce suffisant ? J’avais l’habitude de vous guetter dans mon lecteur RSS, j’étais tapi dans l’ombre, à l’affut du moindre morceau d’esprit.

    Je vous souhaite beaucoup de bonnes choses. Je garderai un oeil ici et là au cas où vous ayez envie de revenir. Ce doit être un moment étrange pour vous…

    Bon courage et bonne chance. Bise.

  28. Mariée obligée dit :

    Dès la première ligne j’ai senti le drame qui se tramait…

    Je suis attristée, tu me manqueras vraiment beaucoup. :-(

    La cigale en moi ne sera plus sur quel blogue danser (et rire surtout).

    Merci pour tout, bonne fin de thèse et je suis certaine qu’on tu nous reviendras dans un an!

  29. Bo dit :

    Moi, je propose une grande corvée. On étudie tous un aspect philosophique précis et on te rédige chacun 2 ou 3 pages bien songées. Éditeur indigne se charge de rabouter le tout, insère des lignes directrices, harmonise le texte, etc. (il peut bien faire ça avec tout l’impact que publier Mère Indigne lui rapporte).
    À la gang, on devrait pouvoir soulager la fourmi phd et remettre la cigale sur le piton.

    Merci madame indigne pour les beaux moments. Bon courage (pas pour la thèse, pour les amours de fille aînée).

  30. funambule dit :

    viens de découvrir ce blog sensas! Zut…Allez bonne thèse d’une autre cigale qui devrait réveiller sa fourmi qui dort au gaz…

  31. Djou dit :

    Je me manifeste pour la première fois sur ton blogue pour te dire que je suis, malgré tout, une fidèle lectrice (et maman souvent indigne elle aussi!). J’anticipe déjà le grand trou que tu laisseras dans mon espace virtuel… Merci pour tous les fous rires que j’ai partagé avec mon écran (et parfois le regard dubitatif de mes collègues de bureau sur mon état mental) et merde à ta fourmi!

  32. elyse dit :

    Mère indigne
    Peux-tu nous donner une date de ton retour approximativement?
    A bientôt
    et merci de nous avoir fait partager un grand talent!!!

  33. toupie dit :

    c’est l’histoire d’un blog qui se fait publier et qui dans la foulée ferme son blog. on se sent un peu eu quand même.

  34. DaisyB dit :

    Wow, là je suis triste… Moi qui avais trouvé en toi Caroline, un guide de la mère indigne… Mois qui m’inquiétais, avant de te lire, d’être la seule à être comme je suis. On les adore nos tous petits, et à savoir qu’on vit toutes les mêmes moments difficiles ou rigolos ou charmants (ça dépend des jours, hein?!!) ça fait du bien. Je lis ton bouquin comme je bois un verre de porto à la fin d’une journée un peu rock n’ Roll… Lentement en le savourant. Mais c’est pour la bonne cause. Bonne chance dans ta thèse, mais moi aussi, je reviendrai ici pour voir si tu ne t’ennuis pas un peu de nous faire rire.
    Merci. Vraiment, de tout coeur. Merci beaucoup. :)

  35. Miss Patata dit :

    Je vais de désespoir en désespoir! …

    Et bien bonne chance!
    Et merci pour tous le plaisir, les éclats de rires :)

  36. Gernobyl dit :

    « que ma cigale se thèse » =o)

    Ok, c’est bon, tout le monde retourne au boulot! (Même pas vrai, on en a pour un bout à explorer toutes vos suggestions de blogues de toutes façons, na.)

    Merci pour plein de beaux moments.
    Gen

  37. Mère Indigne dit :

    doa: MIA, peut-être, mais moi aussi faut que je me trouve un endroit où ils vont m’accepter en désintox…

    Encore merci à tous de prendre quelques minutes pour me dire au revoir. Ça me fait vraiment chaud au coeur.

  38. maman poule dit :

    je lis tous ces commentaires et je me sens moins seule…. comme je me suis sentie moins seule en vous lisant…. Je vous ai découverte il y a quelques semaines seulement, mais je suis vite devenue une fidèle lectrice, guettant vos post avec impatience.
    Vous êtes un vrai remède anti baby blues, merci d’avoir été une généreuse cigale !

    Bon courage pour votre thèse.

    PS. J’adhère de ce pas aux MIA

  39. Renée-Claude dit :

    « Il faut que ma cigale se thèse »… quel jeu de mot (ou lapsus ?) approprié !

    Oui, tu me manqueras.

    Mais ce serait égoïste de ne pas comprendre… Et je comprends tellement, tellement !!!

    Travaille bien. Et reviens-nous un jour ! (je ne veux pas dire « reviens-nous vite » car c’est en plein ce dont tu n’as pas besoin…)

    Gros câlin virtuel.

    xx

  40. Geekgirl dit :

    Ça me rend toute triste ça :(
    Mais bonne chance tout de même dans tes travaux, en espérant que tu nous reviennes après, du moins, je l’espère sincèrement!

  41. Une Parisienne dit :

    Noooon, le drame. :( A quand votre livre en France pour prolonger un peu ses petits moments de bonheur qu’etaient de vous lire ? :(

  42. Libellelule dit :

    Eh bien … quelle tristesse ! Comme d’autres c’est la première fois que j’ose un commentaire, merci pour ce blog particulierement frais et pour votre humour ! Un grand courage pour votre thèse et pour la vie Indigne ;)
    Dire que ce soir je devais mettre mon premier comm’ pour vous remercier de m’avoir donner l’envie de blogguer … merci aussi pour cela ! Un superbe blog qui s’éteind alors que le mien prend vie … le cycle de la vie ca marche aussi pour les blog ?
    Encore une fois merci d’une lectrice de l’ombre , bonne route et peut être a bientot ici ou ailleurs

  43. Merci pour tout ce que tu m’as apporté M.I., pour toutes mes larmes de rire devant mon écran ==> MERCI, MERCI, MERCI !!!
    En revanche (très égoïstement) si tu ne postes plus peux-tu laisser ton blog en ligne ? Histoire de me prendre quelques piqûres de rappel de temps en temps, hein ? C’est possible ça ? Je laisse le lien de ton blog sur le mien …. au cas-où. Et puis tu n’as pas écarté l’idée de revenir peut-être un jour …..

    Respect pour ta décision, Caroline, ç’aurait été dommage de caler si près du but. Bon courage pour terminer ta thèse et je te souhaite tout le meilleur qui soit pour la suite.

    Au revoir et encore MERCI !!

  44. ophise dit :

    Sachant que vous nous avez déjà fait le coup (j’ai encore l’adresse du blog « caché » de MI) : je reste zen et ne cours pas noyer ma cigale !!!
    Travaillez bien et ne nous oubliez pas trop pleaaaase !!!!

    En revanche, l’idée me séduit depuis un bon moment : je souhaiterai savoir si d’aucun(e)s de vos groupies ne seraient pas tentés pour faire un blog collectif où nous pourrions mieux définir le cahier des charges de notre centre pour quand on sera vieux ???? Si vous en êtes d’accord, évidemment…

  45. Fleur de la passion dit :

    Chère Caroline

    Merci pour cette dernière année. Tu m’as donnée l’évasion nécessaire pour recharger mes énergies entre deux cours, entre deux couches, entre deux institutions d’enseignement…Pour les mois à venir, je te souhaite de l’inspiration dans ta rédaction. C’est pas facile, je sais, mais tellement stimulant. Au plaisir de te relire…

    En passant, tu es maintenant cité dans mes « célèbres » cours…. tu as su bien illustrer certaine théorie. Merci.

  46. Love love love belle Caroline et longue et belle route ! :-)

  47. Mame becsec dit :

    Merci mille fois très chère mère indigne pour votre belle plume et votre si belle générosité. Vous allez nous manquer énormément! Je vous souhaite une thèse à la hauteur de votre talent et vous reverrai lors de votre soutenance…

    À toupie: il faut être pauvre en couleurs pour écrire un message si bas…

  48. Angie dit :

    Non mais quel dommage que dire de plus et quel décision difficile j’en suis certaine jamais je ne me suis manifestée et de voir que de jongler avec notre vie de femme de maman et de conjointe n’est facile pour personne (exepter c’est mère parfaite qui nous entoure) vous allez me manquer prenez soin de votre famille de vous de votre thèse ne regarder plus en arrière regarder devant la vie est ainsi faite dans peu de temps tous ca sera qu’un agréable souvenir et la vie reprendra son cour (du moin je l’epère…)

    Bonne chance Caroline !!

  49. bibitte dit :

    Ohhhh! (pouf! je suis tombée en bas de ma chaise!). Un an? Et quelle année! Ce fût génial et je suis trèèès heureuse que la publication soit venue du même coup finir (temporairement?) le tout en apothéose. Si un jour le net saute (panne de courant créé par des extra-terrestre), il nous restera ton livre…

    bon et puis, au travers la thèse, ça te donnera plus de temps pour venir boire un p’tit rosé sur ma terrasse cet été ;-)

  50. Benton dit :

    Geneviève et mère indigne dans moins d’une semaine, le choc est dure…. mais je comprends, votre vie passe bien avant notre petit plaisir personnel.

    J’ai eu beaucoup de plaisir a vous lire… et qui sait peut-être un jour…

    Vous avez chanter toute l’année…. et bien dort Caroline!

  51. casadolcecasa dit :

    Moi je veux bien accepter que tu partes, mais à une seule condition… QUE TU REVIIIIIIIIIIIIENNES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Bisous

    Casa

  52. Merci pour les rires, l’esprit, l’information, les conseils et l’incroyable apport à la blogosphère québécoise que ton blogue a représenté! Meilleur succès pour ta thèse et ta carrière universitaire.

  53. TT02 dit :

    BRAVO MADAME, et à bientôt.

  54. LadyW dit :

    Boooohoooooooooo (gros sanglots juteux)

    Qu’est-ce qu’elle a ta thèse, de plus lefun que nous ton lectorat fidèle? Hein? Où irons-nous donc chercher notre dose d’indignité quotidienne? Faudra se rabattre sur Écho Vedettes?

    Merci MI pour plein de beaux moments, mais je ne peux m’empêcher de me demander comment tu pourras concilier philo et famille sans notre regard enthousiaste. À la prochaine donc!

  55. :-( On va s’ennuyer de toi, Blogueuse Digne. Bien sûr tu dois privilégier ta thèse, et par le fait même je pourrai privilégier ma fin de session.
    Je voulais te dire, Mère Indigne est le premier blogue que j’ai suivi, auquel se sont ajouté plusieurs autres carnets (Un Taxi la Nuit, Prof Maudit, en plus d’une panoplie de blogues professionnels.

    Je suis triste de ton départ, mais je sens que ce n’est qu’un au revoir. Disons que je vais garder ton blogue dans mes alertes RSS, un jour ça va se ranimer, j’en suis sûr!

    À bientôt, et continue d’être tout aussi indigne!

  56. Lyne-la-lune dit :

    Comme le dit si bien l’ami DOA dans un de ces billets, ça doit être quelque chose dans l’air (ou dans la réalité je dirais !!!). Avec le printemps survient un renouveau. Les blogueurs « défroquent » car ils se rendent compte que la vie réelle les a attendu un peu trop longtemps… J’ai aussi dit mes aurevoirs il y a quelques semaines. J’existe encore, mais je dois me pincer; oui oui, je suis réelle.

  57. Bozette dit :

    Oh ! Quelle déconfiture ! Dommage, c’était bon. Très bon même. Excellent même. Joyeux moments en bonne compagnie, vue en coupe d’une vie familiale débridée racontée avec doigté et humour. Mais je comprends et ma fourmi-rédactrice-de-mémoire-depuis-trop-longtemps commençait ici aussi à ruer dans les brancards et j’ai même pas de blogue, je fais que les lire… alors ! Bon courage et bonne continuation pour la thèse et j’espère égoïstement qu’une fois celle-ci terminée, nous vous manquerons suffisamment pour que vous reveniez. Au plaisir de vous relire, format blogue, papier ou magazine !

  58. Karine dit :

    Wouahhh, quelle tristesse! Un an… c’est trop jeune pour tuer un blogue ça ;) Mais allez, on comprends ça que l’auto-discipline n’est jamais facile! Allez, bon courage pour la thèse et… on va aller faire travailler notre foumis nous aussi! Ce dernier billet sentais trop l’efficace coup de pied au derrière pour ne pas se sentir interpellé aussi :)

    À bientôt j’espère!

  59. Anne dit :

    «il faut que ma cigale se thèse.»
    Trop mignon. Je ne sais pas où vous mènera votre thèse MI, mais j’ai l’impression que l’écriture vous mènera loin. Vous vous êtes engagée il y a quatre ans dans ce doctorat et je vous comprends de vouloir le finir. Faites la bien votre thèse, vous en serez fière et pourrez enfin revenir à l’écriture. Nous vous aimons, nous vous attendrons.
    Bon courage et à bientôt. Grosses bises et merci.

  60. Sophie dit :

    Nous vous attendrons, prenez tout votre temps !
    Bonne chance.

  61. Pierre-Léon dit :

    Je verse une larme et pense fort à toi. Ça ne doit pas être facile pour toi aujourd’hui et je n’aimerais pas avoir à dealer avec « thèse » états d’âme…
    Merci pour ce que tu nous a donné. Personne ici ne t’oubliera, t’es une femme « Fourmidable » ! Bon courage… x

  62. Nancy dit :

    OUCH!! Très triste comme nouvelle. Merci pour les heures de plaisir. Je me suis tapé toutes les archives dans le dernier mois, avoir sû que ça se terminerait, j’en aurais gardé pour plus tard! Comme un bon dessert… J’ai même rêvé que j’allais faire la critique de ton livre à Salut Bonjour. Cauchemar: j’étais en pyjama, les cheveux sales, « fleurant bon le régurgit ». Fiou ce n’était qu’un rêve…
    Merci MÈRE INDIGNE c’était savoureux! Je préfère au revoir à adieu c’est plus probable.

  63. Catherine dit :

    Oh. Ça c’est trop triste. Mais tellement compréhensible. En rédigeant mon mémoire de maîtrise il m’est arrivé d’être ensorcelée plusieurs jours d’affilée par le jeu de solitaire de l’ordinateur; toi au moins as utilisé ta procrastinatrice intérieure à bon escient!

    Merci d’avoir exposé au grand jour ton indignité! Une génération entière de mères libérées grâce à toi… tu as accompli une grande oeuvre! Merci pour tous ces fous rires et cet humour si fin et spirituel.

    Bonne chance pour la suite!

    Catherine Indigne

  64. kebekwaze dit :

    Merde :(
    C’est une blague hen??

  65. (in)digneAthena dit :

    Chère Mère Indigne, moi aussi j’ai connu les affres de la thèse… pas d’enfant à l’époque. C’est assez terrible. En plus ça a duré 7 ans : vous aurez sûrement fini avant. Mais le blogue, c’est une soupape cigale nécessaire, peut-être viendrez-vous faire un petit tour dans pas trop longtemps, une fois quelques chapitres fourmis fournis ?
    Bonne chance pour la concentration ! Il paraît qu’il faut manger du poisson en grandes quantités pour les oméga3 qui huilent le cerveau…. ;-)
    Tant que les archives du blogue sont là, nous, nous avons de quoi nous alimenter, le lire ou relire.

  66. Mère Indigne dit :

    Merci pour vos bons mots, ça me met un peu de baume sur le coeur!… C’est dur, les copains, c’est dur! :)

  67. Eveline dit :

    Merci Mère indigne!

  68. °zabel° dit :

    schnout… pas déjà ? tsé, je me sens comme une enfant à qui on dirait de quitter le parc d’attraction pour rentrer à la maison… :(

    J’espère que tu nous reviendras après ta thèse (ou avant, sait-on jamais… hehe…)… Tu vas me manquer… En attendant, je vais lire tes chroniques… bien confortablement installée dans mon lit (j’ai juste le regret de ne pas avoir pu faire autographier mon exemplaire…)… Ne deviens pas digne entre temps là hein ? :D

  69. Mère Indigne dit :

    zabel: aucun risque que je devienne digne! C’est enraciné trop profond, mon affaire! :D

  70. Chocolyane dit :

    J’ai mal. J’ai vraiment mal. Comme si je perdais une amie chère.

    Tu vas me manquer énormément… Tu feras un gigantesque trou dans ma blogroll. Que sera la blogosphère sans toi, hein?

    Mais bon. Tu es sage. Va continuer ton travail.

    Merci d’avoir été là, Caroline. Je t’ai très appréciée.

    xxx

  71. Ivellios dit :

    J’ai remis le ruban vert sur mon blog. Si ça marcher une fois, peut-être que ça va fonctionner une deuxiême fois… :D

  72. Catherine dit :

    Oh là Mère Indigne! Mais tu nous a déjà fait le coup… fin de l’année dernière… Quelques jours plus tard Off Mère Indigne était né…
    Ensuite un livre… Oui, je sais que tu as une thèse…Mais, tu sais, chère Caroline, on ne peut pas faire taire une partie de soi trop longtemps; celle que tu nous a dévoilée, cette année, est trop talentueuse, trop pleine de mots bien écrits, trop pleine d’humour pour être tenue à distance trop lontemps, même par une cigale qui doit finir sa thèse. Je sais que tu nous reviendras, en Mère Indigne, ou en Caroline Allard… Longue vie à ton inspiration, ton humour, ton belge mari et tes jolis enfants (tant de bons, mots, mon dieu…)
    Donne nous de tes nouvelles…

  73. Alfred dit :

    Bon courage Mère Indigne!

    Ce fut un plaisir de vous suivre depuis le Vieux (in)Continent.
    J’imagine combien cela doit être dur pour vous d’abandonner ce blog.

    Bonne continuation, bonne thèse!

    Mes amitiés,

    Alfred

  74. cacawet dit :

    Merci, merci, merci, merci.

  75. Lynne dit :

    Oh là là! Cette nouvelle m’attriste vraiment et en même temps je comprend très bien votre décision.

    Mais j’ose croire, pour ne pas dire j’espére, que ce n’est qu’un au revoir et que j’aurai à nouveau le bonheur de vous lire et de savourer votre grand talent.

    Prenez bien soin de vous, de votre indigne petite famille et… à bientôt!

  76. JM dit :

    Zut. Comme ça, c’est à cause du blog que mon propre mémoire n’avance plus ?…
    Les blobs, on s’attache à ces petites bêtes-là, n’est-ce pas ?
    Je suis persuadée de revoir votre nom en commentaires chez certains de nous, de temps à autre. Ce qui, évidemment, nous fera bien sourire. Signerez-vous Caroline, l’Indigne, la cigale ou la fourmis ? :-)

  77. Marie dit :

    Ça c’est triste..

    Merci de m’avoir fait rire quand même ;-)

    Good luck & have fun.

  78. Jojo l'affreuse dit :

    Ouin, ouin, ouin…

    D’un côté je fais « ouf », ma fourmi s’est enfin trouvée une alliée et je vais peut-être pouvoir moi aussi déposer avant mai…

    D’un autre côté ma cigale est triste… Mais elle aussi doit se reposer et laisser toute la place au travail qui avait été mis de côté (bébé a 10 mois aujourd’hui)…

    Je n’ai écrit qu’une fois sur ton blog, mais j’ai tout lu… et j’ai ri jusqu’à m’en tenir les côtes… et je t’en remercie!

    Bon travail et reviens nous vite, ton humour me manqueras… mais je tenterai de mettre en pratique certains trucs glanés dans tes histoires et surtout de rire de ma vie de famille… un bon gin tonic à la main!

    Merci!

    Jojo

  79. Souimi dit :

    Bonne chance, Caroline. Merci pour tout!

  80. Chère Mère Indigne,

    Que je te comprends, car la fourmi en moi me dit la même chose!!! Merde qu’avons-nous pensé de faire des doctorats!!! Bah, que veux tu c’est ça quand on a 20 ans et que l’on veut peter plus haut que le tr…!! On se retrouve dans pleins de beaux à 30 ans!!!! ;)

    Je te souhaite de terminer ton projet en beauté. Merci pour tes clins d’oeil sur ta vie de maman, ils m’ont permis de me sentir plus mère et moins « digne »… tout en restant quand même un brin névrosée!!

    Bonne chance à toi et au plaisir de te relire éventuellement!!!

    Mère névrosée

  81. Spat dit :

    Va falloir je ressorte mon ruban vert lime!!

  82. Ah ben ça alors, je l’ai déjà dit ailleur mais là ça se confirme:

    Fermer son blog est le nouveau noir!

    Merci tout de même pour ces heures de lectures heureuse, je me suis toujours gardé un petit silence, submergé d’admirateurs que vous étiez déjà.

    Toutefois pour une dernière fois je me permets je vous dire aurevoir et surtout merci d’avoir dédramatiser certains aspect de la maternité qui m’ont aidé à être « enfin prête »!

  83. Mère Indigne dit :

    Fermer son blog est le nouveau noir! Yeah! Pour une fois, je suis totalement *in*!! ;)

  84. lilina dit :

    bon courage Mère Indigne
    j’étais moi aussi une lectrice de l’ombre. Reste plus qu’à trouver ton livre en France pour faire durer le plaisir.
    A bientôt si tu as un peu de temps :)

  85. Tofsi dit :

    Un ENORME merci pour tout ce que vous nous avez apporté d’anecdotes, de part de vie, de bonne humeur, de rires et
    Vraiment que votre thèse vous apporte ce que nous ne pouvons pas et surtout
    A BIENTOT, BIEN SUR

  86. janis0-0 dit :

    Ha non!!!!

    ;-( Je suis déçue mais je te comprend par exemple, le blogue vient à prendre un peu trop de temps que nous n’avons pas nécessairement parfois. Je me console en me disant que je vais sûrement avoir l’occasion de lire d’autres livres écrits de ta main, avec une plume comme ça, impossible de ne pas produire;-) Alors je te souhaite tout le meilleur, tu le mérites et je continuerai à te suivre à travers tes écrits futurs.

    Merci pour tout les fous rires et pour tout ces textes emplis d’intelligence et de perspicacité.

    Anniexx

  87. Dr Maman dit :

    Bonne chance dans l’écriture Mère Indigne! Je sais que c’est difficile, j’ai trouvé aussi lors de ma thèse. Tu en ressortiras grandie, au moins de quelques lettres (Ph.D.!). J’essaierai d’aller te serrer la pince à Québec si je n’ai pas accouché…

    Bonne chance!

  88. melyindigne dit :

    Bonne chance dans l’écriture de votre thèse mère indigne. C’est avec peine que je devrai me sevrer de vos récit qui me font sourire à chaque fois.

    Mais qui sait, peut être lirons nous une thèse tout à fait indigne. ;)

  89. Dramaqueen dit :

    Nooooooooooooon!!

    Je te lisais religieusement, tu étais mon soleil de la journée!

    Mais, thèse oblige, je comprends très bien ta décision, on ne peut pas se diviser en quatre!

    Je vais aller te rencontrer au Salon du livre, il le faut!!

    Bonne chance dans ta rédaction de thèse!!

  90. marjan dit :

    aaarggghhhh, NNONNNN! ça y’est le pire est arrivé, la fourmi a donc gagné!
    cela ne va pas être facile, moi qui tombait justement en congé maternité la semaine prochaine. heureusement que J’ai commandé le livre sur amazon, cela va occuper au moins ma première semaine et après… et bien, j’étofferai mon blogue en hommage à mère indigne (celle qui m’a donné le goût de bloguer) et j’essaierai d’écrire plus régulièrement pour exorciser mon quotidien :)
    Bonne chance pour ta thèse et je ne perds pas espoir de te revoir un jour sur ton blogue.

  91. Nounours dit :

    Sage décision, Caroline… c’est certainement décevant pour nous, mais on s’y attendait un peu, il faut dire ; je commençais à me demander comment vous trouviez le temps de travailler à cette thèse, dans tout ça… Personne ne peut tout faire à la fois (même une mère !), et parfois il faut avoir le courage de se recentrer sur les priorités. Bonne chance pour la rédaction ; je suis certaine qu’avec un bon coup, ça va avancer beaucoup dans les prochains mois, surtout ne lâchez pas. Et puis, une autre année, qui sait ? peut-être va-t-on découvrir, dans une revue, une chronique mensuelle signée Mère Indigne… c’est ça qui serait chouette ! En attendant, merci, merci pour tout.

  92. Rox@nne dit :

    Triste… tres triste.
    En esperant te revoir une fois la these complete… ou qui sait, pour quelques rechutes durant son ecriture, question de nous donner des nouvelles des Indignes! Je garde le lien precieusement, et espere…

    Bonne chance! Bon courage!

    Rox@nne

  93. chrizine dit :

    obligée, t’es obligée de fermer ton blog le temps de finir ta thèse. parce que c’est vachement important une thèse, vital pour la survie du monde (au moins).
    bon, je sais que ça va être dur de résister (autant pour nous que pour toi) mais imagine, le jour où elle sera finie, la joie, le bonheur de se retrouver… parce que je sais bien que tu vas revenir, dès que tu auras à nouveau le temps.

  94. Marie dit :

    Chère Mère Indigne,

    Je crois que je vais encadrer ce post et le mettre à un endroit bien en vue car il représente exactement mon combat intérieur, et surtout, il arrive à la même conclusion: « la cigale, vas voir ailleurs, j’ai du travail!! ».

    Je suis dans la même situation que toi, sans blog par contre, et je t’appuie à 100%. Travaille sur ta thèse, fais-en ta priorité, c’est le seul moyen de la terminer pour passer à autre chose.

    Merci pour tout. Sincèrement.

  95. adriana dit :

    Merci de m’avoir fait rire pendant les moments pas trop drôles de mon doc, j’en suis à finir le dernier chapitre….
    Bon courage de votre côté!
    Et en espérant vous revoir sur le web un de ces jours!

  96. cuauht dit :

    aye aye aye, les mauvaises nouvelles pleuvent… Après des élections aussi difficiles je pensais trouver un peu de réconfort ici, c’est raté… Mais sache que je t’appuie tout de même, ce n’est certes pas facile de concilier toutes tes activitées! Je sais que maintenant tu arriveras à finir ta thèse, il fallait juste que tes lecteurs se « thèse » eux aussi, lire des commentaires ça prend un temps fou! Bonne chance et j’espère voir l’ouverture du blogue: Ph.D indigne bientôt… Espérons que ta fermeture « éclaire » (je ne m’y attendais vraiment pas) ne soit pas définitive. Bonne chance dans tout ce que tu entreprendras.

  97. FredPou dit :

    Merci pour ces mois de détente et de rire

    Par chance… Y a des cigales dans la foumilière

  98. Anna dit :

    Ohlala, et tout ça pour quoi ? Une thèse ! Une thèse de quoi ? De philo !

    Mais où va le monde ;)

    Bonne continuation, ce fut un plaisir quotidien, un petit délire coupable de vous lire.

  99. Arielle dit :

    Oooouuuuiiiiiiiiinnnnnnn!!!!
    Tu va tellement me manquer! Que vais-je faire au retour de l’école, heu… du bureau afin de me décoincer et de rire un brin??

    Non, sérieusement, laisse madame la fourmi faire ce qu’elle a à faire et t’occupe pas de notre santé mentale… on va s’en remettre ;)

    Bonne thèse!!

  100. Nephtalie dit :

    Mère Indigne, je vais m’ennuyer de toi. J’espère ton retour très bientôt dans d’autres fabuleuses aventures des indignes.

  101. Émilie dit :

    Moi aussi, je laisse mon tout premier commentaire pour vous dire un grand merci! Vous m’avez révélé le coco de l’accouchement (tout premier billet que j’ai lu… ça accroche!) et je vous suis très reconnaissante d’avoir brisé ce lourd silence! J’ai beaucoup apprécié vous lire pendant tous ces mois. Bonne thèse, et j’espère moi aussi vous relire un jour! Entre-temps, je vous souhaite de ne pas faire trop de soupe!

  102. Cocotte dit :

    Merci pour toutes ces heures d’heureuse lecture que vous nous avez données. Espérant que tous les témoignages de vos fidèles lecteurs sauront vous motiver à continuer à écrire. Il me semble que je verrais bien une chronique Mère Indigne dans Châtelaine ou La Presse… J’espère pouvoir lire un jour les péripéties de Fille Aînée adolescente ou le premier roman de Caroline Allard.

  103. marjan dit :

    ça y’est je me sens déjà mieux, j’ai enfin reçu ton livre… très mignon et parfait pour mon sac à main :) je vais pouvoir déguster une frite chez frite alors en m’esclaffant et j’en ai besoin car je viens de terminer «le vide» de Senécal et avec ton annonce de fermer ton blogue c’est trop pour une seule journée surtout après les élections! pfff, vite je vais m’installer et lire quelques pages de ce précieux ouvrage! et encore merci.

  104. Lae dit :

    Je ne serai pas du tout originale en te disant merci pour tous ces posts… Tu as vraiment un humour contagieux et une plume formidable. J’ai hâte de me procurer ton livre, en espérant de nouvelles histoires d’Eugénie (mes préférées!).
    Bonne continuation de thèse!
    On relira peut-être les Indignités tome 2 d’ici quelques années? Qui sait? Fille aînée sera adolescente, Eugénie aussi, fille cadette sera plus grande… Je vois déjà les possibilités!
    Merci pour tout!
    Laetitia

  105. Benoît dit :

    Tous ceux et celles qui ont fait une thèse ou un mémoire comprendront plus que quiconque ta décision. La rédaction est un travail à temps plein.

    Entre l’accouchement d’un bébé indigne et l’accouchement d’une noble thèse, faut bien trouver le temps de se pencher sur la maïeutique. ;-)

    Un simple merci.

  106. Peccadilles dit :

    Nooooooooon !!!

    Et à contre coeur : Bonne chance pour ta thèse, reviens nous vite , si reviendu tu envisages.

  107. Tanougou dit :

    Juste au cas où vous feriez une rechute, je continuerai à visiter votre blog. Sait-on jamais… Et bon, de temps en temps, la fourmi, faudra qu’elle prenne une pause elle aussi… peut-être?!?

    Au plaisir de vous rencontrer à Québec.

    Et merci pour tous ces bons moments!

  108. Merci pour toute cette indignité: grâce à toi, j’ai moins peur d’avoir des enfants.

    Nous sommes chanceux d’avoir vu la cigale pendant un an. Mais quelque chose me dit qu’elle va rechanter, ailleurs peut-être…

    La blogosphère aura réussi une mission très digne: nous faire découvrir un très grand talent.

    À bientôt j’espère xxx

  109. milie529 dit :

    :(
    Je venais de dire à ma mère d’aller te lire, suite à sa lecture de l’article parue dans La Presse. Je suis allé acheté ton livre tantôt… Mais bon, au moins j’ai pu te suivre depuis le début!
    En espèrant te revoir prochainement!

  110. Je me demandais toujours comment vous pouviez vous en sortir. Deux enfants, vie de couple, doctorat, Jean-Louis XXX, Eugénie et un blogue… Non mais… ça va ou bien?

    De tout coeur, merci, merci, merci!

    P.-S. Par pitié, ne consacrez pas vos éventuels temps libre à la flûte à bec…

  111. Bon…je suis déçue, tu vas me manquer, qui est-ce que je vais venir lire quand je vais être tannée de l’écrire ma thèse à moi…??? Je te souhaite bonne chance pour tout…et si ça te tente de revenir, moi, je serai là!

  112. Petite Maman dit :

    Merci pour tous les moments délicieux Mère Indigne!
    Et puis si la cigale elle a besoin de lâcher son fou de temps en temps, il lui reste toujours l’off mère indigne, non? :)

  113. Sally Fée dit :

    Tu nous manqueras, tu sais. Mais on est patient. On t’attendra.
    A bientôt Caroline!

  114. Catrou dit :

    Il en faut des sages pour nous remettre à notre place des fois…

    et moi qui commencait à faire la lecture de votre livre à mon Philou le soir avant de nous coucher… et lui qui y prenait goût… *soupir*

    Nous continuerons à vous faire de la pub, si ce n’est que pour vous relire du début à la fin (ouch)… comme je l’ai fait il y a trois mois de ça, pour mon plus grand plaisir.

    Bonne continuation, Mère Indigne, vous nous manquerez

    (renifle)

  115. Scrogn dit :

    Bon, je ne vous raconterai pas d’histoires, Mère Indigne… J’ai fait la méga-baboune lorsque j’ai lu votre dernier billet. Je fus encore plus scrogneugneuse que jamais…

    J’ai traîné mes savates et mon coeur lourd du salon à la cuisine, en me demandant pourquoi je n’avais pas un tamanoir géant sous la main (même en faisant tous les placards de ma cuisine, je n’en ai pô trouvé le premier poil d’un grand fourmilier…. Pourtant, ça devrait faire partie de tout fond d’épicerie, entre nous).

    Puis, penchée au-dessus de mon évier, cette réflexion pitoyable m’a traversé l’esprit : le rire est aussi égoiste que la douleur. D’ailleurs, Bergson, cet éternel rigolo, a bien dit… hum, kof, kof…

    Vous m’avez (presque) fait pleurer ce soir, mais ceci ne couvre pas « le quart de la moitié du commencement d’une » seconde des rires que vous avez créés chez moi.

    Donc, merci ! Mère Indigne pour votre sacré coup de clavier…

    Et après tout, entre les lignes, vous nous avez fait la même promesse que Terminator (ou que le général MacArthur) : Je reviendrai.

    Et comptez sur moi pour vous le rappeler…

  116. mamandegrandesados dit :

    Bon ben hein, il ne faudrait pas enterrer Mère Indigne avant le temps. Juste lui laisser le temps de souffler, elle en a besoin je pense. Bien sûr qu’elle va revenir, sous une forme ou une autre, un jour ou l’autre, mais là il faut qu’elle pense à elle et que nous, nous nous souvenions qu’un blogue, c’est vraiment gratuit, ça beaucoup d’énergie et que ça peut devenir un boulet aussi, surtout avec la vie de fous qu’on mène. En plus d’être publiée et d’accéder à la gloire…

    Je te comprends, Caroline, même si je n’ai pas fait de thèse. Je n’ai pas ton talent hélas. J’avais deviné dès la première ligne de ton texte et je le pressentais aussi. Je te souhaite toute l’inspiration possible pour ta thèse. Et surtout merci pour toute ta générosité, même quand tu nous quittes: tu nous pousses à revoir notre sens de l’autodiscipline (moi aussi je ne l’ai pas fort, fort, je vais y travailler!). Juste une dernière chose: chum me disait qu’on se fait souvent des illusions sur la perfectibilité des autres. Une autre bonne chose indigne!

    Et vous êtes déjà en 20e position aujourd’hui sur Renaud-Bray. Vous allez pouvoir vous reposer sur vos lauriers (spirituels et monétaires). Vous êtes mon coup de coeur à moi, longue vie à vous et à famille indigne.

  117. Mammouth "tot ziens" dit :

    Nah! Nah! Nah! Nah!

    Le coup du grand départ, les cheveux aux vents, Casablanca, « As Time Go By » et tout le bataclan?

    Nah! J’embarque pas l’Indigne.

    De toute façon, comment pouvez-vous vous priver des échanges et des conversations vachement hormonées ici, en ligne? Nah!

    Dites-nous, je vous quitte, mais je reviendrai à l’occasion, une fois par semaine, et qui sait, des fois deux. Mais pour toujours, au revoir, ciao bella, auf Wiedersehen, kenavo, orévwa, tot ziens, zayt gezunt, good bye? Nah!

    Vous répondez quoi à cela, hummmm?

  118. Angie dit :

    P.S. À Pâques prochain, je vous fais un suivi, c’est promis.

    c’est une promesse que tu ne tiendra pas :S

  119. Mère Indigne dit :

    Mammouth: Nein. Casablanca jusqu’à la lie.

    Merci à tout le monde, vous confirmez ce que je craignais: vous êtes tous formidables, ça remplit d’humilité et ça donne le tournis. Ich liebe dich. ;)

  120. Louchia dit :

    Que dire de plus que merci? Merci pour ces bons textes, ces moments où je me suis dilatté la rate aux dépends de famille indigne. Merci également de m’avoir fait vivre ces milles et une petites joies que constituent les enfants, j’en veux encore ;)

    Bonne chance

  121. marieloulie dit :

    Vous allez me manquer chère mère indigne, vous êtes le seul blog que j’ai lu du début à la fin….vous m’avez bien faire rire, réfléchir égelament.

    Je comprend tout a fait votre décision, en espérant que vous la remettiez en question…ben quoi ya ben juste les fous qui change pas d,idée non???

    Donc je cours m’acheter votre livre…
    et je vous relie dnas une autre vie…

  122. Marie-Eve dit :

    Chère Mère Indigne!

    C’est bien la première fois que je prends le temps de vous écrire un petit quelque chose… Comme vous allez me manquer! Merci de m’avoir fait rire et pleurer, merci de m’avoir accompagnée, comme une amie, tous les jours de ma vie de nouvelle maman. Merci de m’avoir réconfortée dans mes mentries au pédiatre, dans mon exaspération face à la « dominatrice » de ma fille. Merci de m’avoir si souvent dit que j’étais peut être bien indigne mais certainement pas seule à l’être…

    Je viendrai visiter votre site occasionnellement dans l’espoir de vous retrouver et j’offrirai votre livre à toutes les nouvelles mamans que je connaisse en guise de cadeau d’accouchement! Qui a besoin de tous ces livres sur l’art d’élever les enfants alors que le vôtre est maintenant en vente!!!

    Bonne chance et, j’espère, à la prochaine!

  123. Étudiante Indigne dit :

    Il n’y a qu’une chose à vous dire : bon courage! J’admire beaucoup ce que vous faites (je n’aurais pas le courage d’entreprendre tout ce que vous avez fait) et j’espère que ce n’est qu’un au revoir ;)
    Lâchez pas!

  124. J’ai horreur des fourmis !!! Habituellement je sors le RAID!!!!
    Quoique la cigale peut tomber sur les nerfs si elle ne fait que chanter, surtout si elle fausse, ce qui était loin d’être ton cas…
    Mais je comprend parfaitement qu’il faut aller au bout de nos projets et de nos rêves.
    J’aimerais te remercier, car c’est toi qui ma donné la piqûre, depuis je suis rendu accroc !!!
    Je te souhaites une vie rempli de ptit bonheur pas trop loin du blog…
    A+

  125. Josie dit :

    C’est tellement triste pour nous, lecteurs et pour la cigale… mais comme tu expliques, c’est nécessaire et cela, je le comprends pour l’avoir déjà vécu.

    Comme je viens tout juste de te découvrir, mère indigne, je lirai les billets, un à un, tranquilement, de la fin au début…

    En espérant que tu reviennes d’ici là!
    Bonne chance et surtout, bon courage!

  126. capuccino dit :

    Quelle nouvelle tristounette!

    Lectrice assidue depuis un bon bout de temps, je prends quelques minutes pour te remercier de m’avoir bien fait rigoler.

    Je cours acheter ton livre…

    Bonne chance!

  127. Dodinette dit :

    c’est bien la première fois que j’ai envie de pleurer en venant ici… (j’adhère aux MIA sans problème, c’est où qu’on signe ?)

    bravo pour tant de talent Caroline, et merci pour ta générosité de nous l’avoir fait partager ! bon courage pour tout ce qui t’attend, et un p’tit lien que tu ne connais peut-être pas encore (quoique, j’en doute) et dont j’espère qu’il te fera rire autant que nous lorsque nous vécûmes cette situation hautement toxique qu’est la rédaction d’une thèse.
    (j’ai dit ça moi ?)

    http://www.phdcomics.com/

  128. MmeProf dit :

    Je te lis depuis l’été dernier, je vais m’ennuyer mais je comprends.

    Et puis, peut-être qu’une fois la thèse terminée la cigale reviendra nous voir :)

  129. mgaspésie dit :

    Merci MI… toutes bebittes confondues… attristée mais heureuse à la fois… pour toi… Félicitation dans tous tes accomplissements. Trève de folie, tu es une femme admirable… and I mean it!

    Un plaisir d’avoir croisé ta route.

  130. Mme B dit :

    Dis-moi pas que je vais devoir cesser d’achaler mes connaissances en leur demandant si elles te lisent !?! Ma jumelle s’y était mise (tu sais la fille qui me ressemble?) !
    Enfin, je ne pleurerai pas, je ne pleurerai pas…Merci pour toutes ces savoureuses anecdotes.
    Bonne continuation et…grosses bises! À la prochaine!

  131. josée dit :

    la meilleure des chances pour ta thèse..

    et moi.. ben… je vais m’ennuyer!!

  132. Kashou dit :

    Et bien bonne route pour ta thèse. J’espère vraiment que tu reviendras nous donner des nouvelles de la famille Indigne de temps à autre. Comme les autres, en te lisant, je riais à en pleurer. Merci pour tous ces moments agréables. Merci pour le livre que je vais me procurer vite fait.

    Une question tout de même, le blog reste en ligne? On pourra venir lire et relire tes aventures ?

  133. raro et ses p'ti LU dit :

    Et qui c’est qui va m’aider à être une Non-Mère Digne maintenant ?? Faut vite que je déniche votre ouvrage… en tout cas MERCI MERCI MERCI, vous remontez mieux le moral qu’un ti’ punch !!

    au revoir Chère Mère Indigne, j’en ai les larmes au yeux et cette journée est grise de votre départ… Il est des choix qui s’imposent, et même s’ils sont douloureux, ils n’en sont que plus courageux.
    bon courage dans votre nouvelle rédaction, vous me manquez déjà.

  134. Aileen dit :

    Encore merci pour tous ces bons moments Mère Indigne ! Vous allez sincèrement me manquer, vous faites partie de mon quotidien…
    Bonne route et plein de bonheur pour la suite Caroline !
    Dites moi que c’est un au revoir et pas un adieu !
    Moi en tout cas je vous dit à bientôt, j’ai commandé votre livre, il doit être en train de traverser l’Atlantique en ce moment…

  135. linuxland dit :

    Chère Mère Indigne,

    Mon premier bébé est né à 1 semaine près en même temps que votre blog et vous ne pouvez pas savoir comme la lecture de vos billets a pu être déconplexante tout au long de cette difficile année. On nous montre toujours la maternité comme un truc tout rose tout sirupeux avec des noeudsnoeuds partout, avec des images irréalistes de mômans toutes lisses et toutes gnangnan…. Enfin votre blog lève le voile de la niaiserie pour nous montrer en face l’indignité qui nous guette toutes…..MERCI.

    Maintenant il me reste plus qu’à espérer que votre livre soit disponible en Europe pour pouvoir l’offrir à tout le monde et surtout à moi en premier ! Bon courage pour votre thèse indigne qui achève votre cigale.

  136. Je suis attristé d’apprendre la fermeture défititive de votre site sous sa forme actuelle. Votre carrière professionnelle doit démarrer et l’importance de terminer votre thèse est une étape importante à ce départ.

    Vous allez me manquer, ainsi qu’à des milliers d’internautes blogueurs à travers le monde. Oui chère Mère Indigne, votre réputation tout comme vos textes vous ont déjà précédés. Vous faisiez partie de l’élite de la blogosphère et je comprend mieux les raisons pour lesquelles vous ne pouviez pas répondre à tous les commentaires, tels que les miens et d’autres inconnus de vous.

    Je compte réagir à ce départ en mettant le lien de votre blogue via le ruban vert sur le mien. Une façon à moli de vous dire aurevoir, de vous dire «merci» de nous avoir fait rire et pleurer, de nous avoir fait partager vos sentiments et ceux de votre famille. Merci Caroline…

    Jean-François

  137. Vince dit :

    J’ai trouvé la solution a ton probleme (et surtout a celui de tous tes lecteurs!!)
    Après le blog de Mère Indigne, ouvre le Blog de la Thèsarde Indigne… (et puis apres de la Postdoc Indigne, puis celui de la Chercheuse Indigne… quoique y’a déjà de la concurence à ce niveau là!!)
    Bonne route! (Pour être passé par là, je sais que c’est pas facile… mais ça se fait!). Le plus importat, c’est de rester soi-même…

  138. Syven dit :

    On ne peut que s’incliner devant la respectabilité de la fourmi intérieure.
    Bon courage!

  139. SAM3 dit :

    Aaaaaaah! Mon dernier bébé vient d’avoir un an aussi…comme ton blog! Et ce n’est déjà plus un bébé me semble-t-il…et il n’y a plus de blog de Mère Indigne à lire…Dure semaine!
    Et le livre que j’ai commandé il y a 10 jours par internet n’est pas encore arrivé! J’engoisse, je paranoie…et s’il se perdait dans l’Atlantic? Rester Zen…
    En tout cas, toute ma compassion pour toi MI pour rédiger ta thèse. Courage, courage, courage…quand elle sera là, t’en sera aussi fière que de ton livre! Tu vas nous manquer!

  140. johanne dit :

    chère mère indigne…je crois qu’il est sage d’écouter ta fourmi intérieure…cela va être difficile car la thèse n’est pas aussi rigolotte que les histoires de mère indigne mais parfois… il faut faire ce qu’il faut…
    je le sais très bien car je lis les blogs mais n’en écris pas car je dois souvent écrire ou travailler à l’ordi pour des articles sérieux…
    tu as donc toute ma sympathie…même si je vais m’ennuyer beaucoup de tes mots toujours tendres et percutants.
    bonne suite de la thèse et reviens nous vite…
    viens faire un petit tour au yulblog de temps en temps…mais dis le nous avant pour que nous allions te saluer…
    courage et merde pour la thèse…

  141. barb dit :

    Merci pour tout et bon courage ! Un doctorat est une etape et non pas la fin du monde.
    Reviens-nous après.

  142. Marie L. dit :

    Je trouve que c’est la classe de partir maintenant, en plein moment de gloire, comme les grands de ce monde !!! Y’avait « fashionably late », et maintenant il y aura « fashionably Indigne ».

    C’est une question de priorité, une chose à rédiger à la fois, hihihi. Mais on sait très bien (ou du moins, je souhaite fort fort) que l’écriture, on a ça dans la peau… Et qu’un jour l’indigne nous reviendra.

    D’ailleurs, Mère Indigne, je vous vois très bien emprunter pour l’occasion les paroles à jamais célèbres d’un certain politicien américain…

    «I’ll be back» (!!)

    Bonne chance !

  143. ratata dit :

    Bye Bye Blogue.
    Top-la MI!
    Bonne Route Caroline. Merci et mille bisous.

  144. mmezen dit :

    Je suis passé par là et une thèse, c’est énormément de travail… Tu fais bien d’y consacrer toute ton énergie, sinon, tu n’en viendra jamais à bout! Nous sommes derrière toi… et espérons tous, au fond de notre coeur, que tu nous reviendras un jour… de l’autre côté de ta thèse!

  145. Mc dit :

    Bonne rédaction Mère Indigne…. De ma part, et de celle de tous ceux aussi aux prises avec une petite fourmi intérieure, et une thèse pas si rigolote à terminer…. À bientôt à Québec, stylo à la main!

  146. J Aime dit :

    Noooooooonnnnn !!!!!!
    2007 avait bien commencé, le printemps aussi, et puis voilà : la fin du blog indigne…………..;; vous laisserez un immense vide dans la blogosphère, ce serait égoïste de se demander encore comment nous simples lecteurs nous allons survivre sans penser à l’asservissement que ce doit être pour vous malgré tout de nous combler jour après jour avec ces fabuleuses chroniques…
    Le mot de la fin : elle sera publiée la thèse ? ;-) Oui on en veut encore !

  147. dodo dit :

    Tristesse :(

    Tu as accompagné mes premiers pas en tant que maman, tu m’as fait rire, tu m’as fait déculpabiliser, tu m’as pervertie ;)

    Tu vas me manquer, nous manquer, mais c’est pour une bonne cause. Allez, on est tous en arrière de toi, lâche-pas!

    Bonne route petite fourmi…

  148. ma-u-de dit :

    Je suis triste, mais je comprend, blogger à beau être un divertissement ça peu devenir stressant, s’imposer une discipline, écrire le plus souvent possible , être toujours meilleurs(quoi qu’ici ça peu devenir dificile devenir meilleur pour toi;)). Avec la vrai vie qui trouve toujours le moyen d’être trop bien rempli, c’est une sage décision, arrêter avant d’être dégouté par les blogs parce qu’ils nous stresses ou prennent trop de place. Comme ça quand le mot temps-libre reviendra dans ton vocabulaire, tu aura encore le goût de blogger(du moins je l’espère) et mieu encore ce sera un retour avec la tête remplie d’idée et d’annectode…

    En espérant un retour, je relirai et relirai le livre…

  149. Grande-Dame dit :

    Longue route à vous Mère Indigne. Je n’en doute point, vous êtes de ces êtres vivants jusqu’à la moelle.

    Quelle difficile décision vous avez eu à prendre! Vous me contraignez heureusement au courage d’en prendre une et de l’assumer. Aujourd’Hui. Il le faut.

    Vous êtes inspirante. Merci et au plaisir de vous rencontrer un jour!

  150. Mère Indigne dit :

    Quelle reconnaissance j’éprouve envers vous tous ce matin! Mille mercis pour vos mots de gentillesse, pour avoir pris le temps de les écrire. Ça me touche énormément.

  151. Loop dit :

    Eh bien, dansez maintenant!
    Merci pour ces tranches de vie d’outre Atlantique et pourtant si proche…

  152. Morgan` dit :

    Bouh :( . Dire que je venais juste de te découvrir et de prendre 5 min tous les matin pour te lire et commencer ma journée avec sourire!!!

    Mais tu as bien raison de te consacrer à une seule chose à la fois (il y a des limites à notre suprématie féminine sur la multitâches). Bon courage pour ta thèse.

    Si tu la finis en un an et que tu nous reviens ensuite, j’aurais juste eu le temps de me mettre à jour en lisant tes anciens billets et je comprendrai enfin qui est Eugénie!!!

  153. Denise dit :

    Je vous lis avec délice depuis un an et c’est la première fois que je vous écrit. Je tiens à vous remercier pour les éclats de rire, l’humour, la pertinence et l’intelligence ce vos textes. Je vous souhaite bonne chance et je garde au fond de moi, l’espoir de vous lire de nouveau et d’avoir des nouvelles de temps en temps de tout votre monde.

  154. Chouette dit :

    NONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN!!!!!!!!!!!!!!!
    Je suis foule fru ! , de dire la cigale en moi.
    Bon, finalement je vais avancer dans mes travaux, de dire la fourmi en moi.

    c’est pas possible. je ne veux pas y croire.

    Au revoir! Mais non, mais non, à bientôt! Je passerai quand même chaque jour pour voir si la cigale ne s’est pas réveillé pour un bref moment de lucidité!

  155. Mère de Trois dit :

    Je vous lis religieusement et silencieusement depuis presque vos début mais aujourd’hui je tiens à ajouter mon petit commentaire pour vous dire à quel point vos textes hilarants et touchants me manqueront beaucoup.

    Merci pour ces bons moments et bon courage à votre fourmi!!

  156. manon alias toujours dit :

    S’il-vous-plaît faites que ma fourmi intérieure ne lise pas ceci,elle croirait qu’elle a raison (avec raison d’ailleurs) !

    Merci pour ces récits savoureux, chère Mère Indigne, et comme je n’ai pas votre adresse je ne verrai forcée de vous remettre mon chèque en personne LOL

  157. Bonjour! J’ai passé des moments géniaux à rire en vous lisant (et en dévorant les commentaires qui parfois étaient proprement hilarants aussi)…Je suis moi-même mère de deux petiots en bas âge (17 mois d’écart…) et vous m’avez permis de relativiser bien des choses. Du fond du coeur un grand merci pour votre blog. Je suis triste de lire que vous devez renoncer, mais quelque chose me dit que ce ne sera que temporaire. C’est ce que je souhaite à vos nombreux lecteurs en tout cas. Mais je comprends qu’il faille parfois faire des choix douloureux (et ça prend du temps d’écrire un blog…). Alors tous mes voeux pour votre thèse aussi. Finissez-vite, qu’on n’en parle plus, et revenez-nous!

  158. Mlle K dit :

    Mère Indigne, merci pour ces rendez-vous quotidiens hilarants.
    Merci d’avoir su éclairer le côté obscur de la maternité.
    Vous me manquerez.
    Au revoir et non pas adieu.

  159. xoxolifa dit :

    quelle tristesse dans l’air. mon horoscope ne l’a même pas vu venir! je ne pourrai renoncer à ma visite quotidienne de votre site. merci de ces beaux moments, merci de ces fous rires, merci pour tout.

    bonne fin de thèse, et je vous dis à bientôt!

  160. Mistral dit :

    Moi qui venait tout juste de te découvrir, mais qui était une grande fan, je suis très triste ce matin. Comme plusieurs, c’est la première fois que je t’écris un commentaire, et on dirait bien que ce sera la dernière. Tu étais devenue une amie virtuelle, mais quasi-réelle. Je parlais de toi comme d’une chum… : « aye! tu sais pas ce que mère indigne a écris hier ? elle a parlé du spm de son bébé. »

    J’admire ton courage de nous quitter comme ça, au sommet de la gloire. Je ne me résigne pas à retirer ton blogue de ma page d’acceuil par contre! En espérant de revoir à la fin de ta thèse… ou au mieux bientôt bientôt parce que tu t’ennuyera trop!

    Bonne chance et un énorme merci pour ces petits moments de délire quotidiens!

  161. Mamouchka dit :

    Lorsque j’ai demandé votre livre vendredi dernier chez Archambault, la jeune fille a fait la moue en me disant « je crois qu’il n’y en a plus… » mais non elle se trompait, elle est revenue de sa quête, triomphante avec LE livre à la main. Ouf… Au moins avec ce livre, vous nous laissez un beau cadeau avant de prendre une retraite de blog, à moins que ce ne soit qu’une sabbatique ? Allez, mettez-vous dans votre thèse jusqu’au cou et revenez nous donner des nouvelles des Indignes dès que possible.
    Merde pour tout !!! Et à bientôt peut-être ;-)

  162. Quelle sagesse et quelle jolie façon de nous expliquer le combat de la cigale et de la fourmi…
    En espérant vous revoir après votre thèse, encore merci pour ces bons moments.
    Sachez qu’un exemplaire de Mère Indigne attend le prochain samedi pour se faire lire sous les palmiers d’une petite île mexicaine… je vous l’avais promis, et une feuille d’amandier lui servira de signet.
    Bon courage … y hasta luego!

  163. Isabelle dit :

    Vraiment, merci. Nous avons été chanceux de pouvoir profiter de votre extraordinaire plume, Caroline.
    Le meilleur des futur à Bébé, Fille Aînée, Père Indigne et à vous.

  164. tigrou dit :

    Une parmi tant d’autres qui te dira, les doigts croisés, « au revoir ».
    J’ai bien aimé te lire, au fil des semaines. Ton écriture rafraîchissante peut bien s’être retrouvée dans un bouquin, de ça tu en es bien digne!!!

    Merci pour tous ces savoureux billets!!
    Bonne chance pour l’avenir…. sincèrement!!!

    Tigrou

  165. titemelanie dit :

    Je suis triste. à peine aie-je découvert ton blog qu’il n’y aura plus grand chose de nouveau pour un bon bout… :’( Je me console car j’ai acheter ton livre, et je l’ai dévoré en 1h30 de pur bonheur. Je n’ai que 19ans mais je jurerais pouvoir vraiment comprendre tout les sentiments que tu as vécue. hihi!
    Tu es ma nouvelle idole. Caro… na, mère indigne ;) c’est mieux!

    Merci de mettre du soleil dans ma lecture!

  166. skagangamanikoye dit :

    NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN!
    Je vais faire un caprice, je vais me rouler par terre en hurlant, je vais jeter mon ordinateur à l’autre bout du salon, je vais taper sur le bureau, je vais crier dans la rue devant tous les passants jusqu’à filer la honte à ma famille, je vais me faire toute molle dans les bras de mes parents, je vais tirer les cheveux de mes copines et leur piquer leurs jouets, je vais mettre de la soupe partout sauf dans mon assiette…

    si vous ne revenez pas, Mère Indigne !

    Vous ne pouvez pas nous faire ça, pas à NOUS ! pas VOUS !

    Quelle traîtresse, cette fourmi. Si jamais je la croise dans la rue, elle va passer sous ma voiture.
    Euh, je dois gérer la crise de mon fils de 2 ans1/2, là tout de suite, alors je vous laise (juré c’est pas une excuse à 2 balles, c’est la vérité vraie:-()
    mais je tiens à vous dire que je suis suuuuuper triste !
    gros bisous à vous et merci pour tout

  167. Thèsard dit :

    Salut l’Artiste, comme il convient de dire en pareil circonstances…

    Tout mes voeux pour la dernière ligne droit de ta thèse ! Moi, je commence… Mais grâce à Mme Ta Fourmie, je vais enfin pouvoir passer plus de temps sur ces satanés bouquins-qu-on-pourrait-faire-ses-haltères-avec qu’il va bien falloir un jour que je finisse de lire si je veux me mettre à rédiger avant la trentaine!

    D’où un double immense merci : Merci pour tous ces instants de détente, merci de ce petit rappel à l’ordre! ;-)

    Et, je l’espère, à bientôt, Dr. Indigne !

  168. Madame Plume dit :

    Le virus blogspot m’ayant touché depuis ma lecture de Mère Indigne, je combattais chaque jour cette envie démesurée d’aller écrire sur mon blog au lieu de bosser sur mon livre. Pour Mère Indigne, La Fourmi fit la leçon à La Cigale, et pour Madame Plume le gardien de sa conscience Jimmy Criquet ne cesse de lui faire des remontrances.
    http://www.madameplume@blogspot.com
    Et vous bloggeurs comment s’appelle votre emmerdeur, votre éteignoir de concupiscence ?
    Bon sevrage Mère Indigne, je m’en souhaite tout autant.
    Je me demande si il se vend des patchs pour cela?

  169. superwoman ratée dit :

    Mère Indigne,

    Mon moi raisonnable comprend votre choix, mais mon moi capricieux, avide de rire et d’histoires indignes refuse de vous voir partir!!!!

    Merci pour ces beaux moments de rire devant mon ordi et maintenant dans le bain avec votre livre (seul endroit de la maison assez tranquille pour lire).

    Toute la famille indigne me manquera. sniff. J’essaierai de me consoler en regardant évoluer ma famille de ratés!!!

    Bonne fin de thèse et prenez bien soin de vous! Au plaisir de vous relire un jour!

  170. skagangamanikoye dit :

    ach ! mince de mince, moi aussi je voulais signer « à bientôt Docteur Indigne » et pi j’ai été dérangée dans mon commentaire, et pi j’ai oublié et voilà, je me le suis fait piquer par Thèsard. Caramba ! Tout est à recommencer…

  171. Faut se rendre à l’évidence Mère Indigne. Ça serait moins long de continuer à écrire des billets que de lire tous les commentaires générés par la fermeture de votre blogue.

    Vous avez créé un monstre… et je ne parle pas d’Eugénie…

  172. jme torche dit :

    Excellent ce texte, Bravo!!!

  173. Joss dit :

    J’ai acheté ton livre et je le dévore et redévore certains textes… Tu es une pure merveille.
    « Au revoir » j’espère. Au très grand plaisir de te recroiser. Je te dois une bière, un verre, n’importe… que ce soit dans 1 mois, 1 an ou dix ans… J’attendrai.
    Merci pour tout!
    T’M!
    XXX

  174. Carl dit :

    Non, elle blague … elle blague tellement que technaute en fait une nouvelle … c’est dire à quel point la dame blague!

    Bonne chance super Caroline dans vos futurs projets … j’espère juste que cette beubitte qui semble toucher les blogeurs talentueux n’en touchera pas des millions car en ce moment les pertes sont considérables.

    Va donc falloir remplir nos propres blogues et aller voir ailleurs si on y est!

    J’espère que même sans blogue tu vas tout de même venir nous voir …

  175. Mère Indigne dit :

    Carl: Le headline de Technaute m’a pas mal estomaquée, je dois dire! :D

    Joss: n’importe quand, pas dans 10 ans!

    Et, encore une fois, MERCI à tous de passer et de me laisser un mot gentil, ça me fait réellement très, très plaisir.

  176. Fifi dit :

    Je me disais aussi. MI arrive à conjuguer blogue à succès et doc? Mais elle ne l’achèvera JAMAIS sa thèse (et ça, c’est vraiment dommage) ou elle va mettre 10 ANS pour la terminer (et ça, c’est vraiment mortel)!

    Votre ami Épicure ne disait-il pas que le plaisir ne vaut d’être vécu qu’à la condition qu’il n’ait pas pour conséquence souffrance plus grande… que le plaisir en question, en tout cas, quelque chose du genre?

    Toutes nos félicitations pour la sage et courageuse décision. Vous fûtes une oasis de rires et de réconfort avec le quotidien, vous faites maintenant partie de notre album souvenirs de famille, MI. Et watch out vers quelle nouvelle aventure vous amènera un jour celle-ci!

    Et puis, veillez à ce que cette foutue thèse de philo soit un peu nourrie du culot de MI!

  177. Gros Chien Jaune dit :

    Chère Mère Indigne,

    Là, l’indignité vient de prendre toute une débarque !
    Je suis triste, mais je me doutais bien que le plaisir de vous lire prendrait fin un jour.

    Adieu doux chants de la cigale…
    Et si vous manquez de papier pour la rédaction de votre thèse, dites-le-moi, je vous-le fourmi.

    G. C. J.

  178. Carl dit :

    Bein là … Branchez-vous en parle … je me sens cheap de pas faire une nouvelle Caroline … Veux-tu la nouvelle de ton départ sur Canoë Techno? Nah … je pense que tu sais à quel point je suis triste de te voir quitter et que tu n’as pas besoin d’un article supplémentaire … you are already a star :D

  179. Camionneuse dit :

    Mère Indigne,

    Je ne voudrais pas trop t’accabler d’un courriel supplémentaire, mais je sais combien ça fait plaisir à recevoir (c’est la cigale qui me l’a dit).

    La blogosphère est en deuil! Mais c’était tellement bien dit, qu’on comprend tes états d’âmes sans être frustrés.

    Ton talent est immense, tu as vraiment toute mon admiration, t’es un vrai modèle.

    Quelle grâce de se retirer au sommet de sa gloire! Là encore, t’es épatante.

    J’espère te cotoyer encore aux Yulblogs, (ça te ferais aussi certainement du bien!), je te promets un drink!

    Sandra

  180. Mère Indigne dit :

    Carl: ça va aller… ;) De toute manière, je ne suis pas du très bon stock à nouvelles puisque je n’ai pas eu le coeur de commenter, même à la journaliste de technaute que je trouve pourtant bien sympathique!

    Camionneuse, gros chien jaune, fifi, les autres… j’aimerais vous remercier un par un, je ne peux pas, mais l’intention y est!

  181. lorelei dit :

    bonjour mère indigne,
    je te lis depuis le début et je n’ai jamais laissé aucun commentaire, mais que de fou-rires accumulés en un an grâce à toi !! aujourd’hui c’est ton adieu alors je te dis merci et bravo, comme tous les autres :
    merci et bravo,
    merci et bravo,
    merci et bravo

    bravo bravo
    et bonne route… à bientôt !

  182. Razberry dit :

    Je n’ai jamais laissé de commentaires, mais je passais lire certains textes. Bonne chance pour ta thèse et reviens-nous si le coeur t’en dit! :)

    Au plaisir de te lire!

  183. Num dit :

    J’irai d’une réflection très profonde encore une fois…: » Hey merde !!! »

    J’ai d’ailleurs lancé une alerte au virus mangeur de blogueur sur le mien.

    Bon, ça va donner le temps de lire tous vos livres… D’ici ce temps-là, tu vas être revenue… C’est mon petit doigt qui me l’a dit…

    À la prochaine !!

    Num
    XXX

  184. Rachel dit :

    Chère Mère Indigne, merci, merci, merci. Que dire de plus ! Je seconde Martine-la-banlieusarde, Madame C., Eve, Marie, Annick, Jeune Homme, Djou, Maman poule, Renée-Claude, Mame becsec, Bozette, Karine, Anne, Sophie, Pierre-Léon, Chocolyane, Catherine, Souimi, Janis0-0, Melyindigne, Dramaqueen, Nounours, Marie, Arielle, Cocotte, Benoît, Geneviève Piquette, Mamandegrandsados, Louchia, Étudiante indigne, Femme accomplie, Capuccino, Dodinette, Josée, 558, Syven, Ratata, Grande-Dame, Denise, Mère de trois, Mlle K, Isabelle, Fifi, Gros chien jaune, Camionneuse, Lorelei… et je dois dire que je suis un peu d’accord avec Amélie ; et surtout, je seconde la demande de Maxie d’Avignon !
    S’il-vous-plaît, y’en a qui n’ont pas fini de lire vos archives, d’autres continuent d’envoyer leurs copines, soeurs et belles-soeurs vous lire (les chanceuses, pour elles c’est encore tout du neuf !)
    Ne vous rendez pas malheureuse pour ce blog, nous sommes tous certains d’avoir plein d’autres chances, dans les années à venir, de profiter de vos beaux écrits. Bravo pour votre talent, merci pour tout le temps consacré à nous faire rire (et à nous informer, oui, oui!), bonne chance pour la thèse, et meilleurs voeux à la famille indigne au grand complet…

  185. Fanny dit :

    Mère Indigne, à moi comme à tout le monde, vous allez énormément me manquer. Vous lire a toujours été un plaisir – d’ailleurs si Editeur Indigne passe par là, faites-lui savoir, en tout bien tout honneur, que mettre votre livre en vente sur amazon france lui attirera une clientèle heureuse ;)
    Je vous souhaite tout le courage pour votre thèse et tout le reste – pasque entre les pérégrinations d’Eugénie et de nouvelles bobettes’avendtures of Jean-Louis, il y a de quoi reposer la fourmi de temps à autre…
    N’empêche que je passerai par ici et par là (sous la couverture), nanmaisho !
    A bientôt j’espère, mes pensées vous accompagnent !
    Fanny, étudiante indigne, qui ferait bien d’aller bosser un peu aussi :)

  186. Je passe en coup de vent vous saluer une dernière fois. Je suis certaine que j’aurai l’occasion de vous lire ailleurs et ce sera toujours avec un immense plaisir.

    Bonne chance pour la fin de votre thèse! ;0)

  187. Justement passant par là… Je tiens à saluer la sagesse de cette mère pas si indigne que ça finalement qui préfère le bien de sa famille à son blogue. Ah non, on me dit en régie que c’est pour sa thèse ! Et bien dans ce cas… Septentrion publie aussi des thèses ! Muhahahahaha , tu ne nous échapperas pas.

  188. Geode dit :

    He be… Une chose est certaine, vous me manquerez madame l’indigne… Un grand merci pour vos chroniques qui m’ont fait passer d’un sentiment coupable assez désagréable à une confortable indignité! J’espère tout de même pouvoir avoir le loisir de lire vos archives durant mon congé de maternité qui a commencé le 23 mars! Le livre, oubliez ça il est lu depuis déjà une semaine, je l’ai dévoré! Je me promet d’ailleurs d’aller le faire dédicacer ce vendredi au salon du livre de Trois-Rivières! Enfin si je n’ai pas mis boubou le second au monde (eh oui je suis en retard, bouchon muqueux mon c…!) Alors voilà j’espère que ceci n’est qu’un au revoir.
    Bon courage pour votre thèse et au plaisir de vous relire un jour!

  189. French Lily dit :

    Je seconde « Prof malgré tout » et adhère à sa solution ;-)

    Merci pour ces beaux moments de lecture et de divertissement. J’espère que nous aurons le plaisir de relire ta plume un jour, sous une forme ou une autre (j’avoue que je préfère les livres et les blogues aux thèses mais enfin…). Et comme Renaud-Bray livre aux É.U. je pourrai bientôt feuilleté tes « chroniques » :)

    Bonne chance et à bientôt j’espère!

  190. Zagathe (Kim) dit :

    C’est une impasse que je comprends trop bien, l’histoire de ma vie, la cigale et la fourmie! Tu fais assurément ce qu’il faut, mère indigne, même si tu nous manqueras terriblement, je me sens plus digne à présent comme mère;). J’espère que ça va calmer les palpitations, je sais que ça sera soutenu avec honneur, je te souhaite bonne rédaction, et j’envoie zomindigne me quérir une copie autographiée de ton livre vendredi, à Trois-Rivières (il y sera pour nos petites éditions à nous). Quand ça sera fini, reviens!

  191. Malaury dit :

    Non non et non! je suis à quelques jours d’accoucher de #2, et je sens que j’aurai cruellement besoin de votre humour pour m’adapter à notre nouvelle vie.

    Une petite anecdote par semaine, ça ne vous dit vraiment pas? Allez!
    Après quelques mois avec bébé je saute dans mon projet de maîtrise et je promet de vous laisser tranquille…

  192. oknotok dit :

    Chère Mère Indigne, merci pour cette année. Bonne chance dans tous les projets, en espèrant vous recroiser :)

  193. Ça se bouscule dans ma tête et je vois défiler rapidement, devant mes yeux, le film de ma vie de lecteur du blog de Mère Indigne. Ça ressemble un peu à:

    - Comme disait un soir un certain politicien: Si je vous ai bien compris, vous êtes en train de me dire: « À la prochaine fois! »

    - Je suis prêt à payer très cher pour me droguer à la MI. Ça y est, je suis en manque et j’hallucine: je vois des oursons aux yeux bandés déguerpir sous les assauts de fourmis à tête d’Eugénie.

    - Je vais camper devant mon ordi pour être le premier à te relire.

    - C’est pas grâve si t’arrête de bloguer: le film « Les chroniques de Mère Indigne » va être écoeurant. Un Oscar, probablement. Et c’est sans parler des produits dérivés à collectionner. Mes enfants auront un malin plaisir à jouer avec les figurines et à s’inventer des histoires indignes (à moins que ce soit moi, caché dans mon garage…)

    - Je suis fini: je ne pourai plus vivre par procuration.

    Le reste est un peu flou: ça coule humide en dessous de mes yeux et ça fait comme une boule de poil au fond de ma gorge.

    Merci Mère Indigne pour toutes ces injections de bonheur! J’admire beaucoup la force de ta Fourmi.

  194. Agathe dit :

    sniff sniff …
    bouhouhouh !!
    ta fourmi parle à toutes nos cigales : « comme ça vous arrêterez de surfer sur les blogs et vous travaillerez mieux » …
    triste, triste sevrage …

  195. Soeur Anne dit :

    En voilà une mauvaise nouvelle pour les fourmis lectrices… Oh vraiment..;

    Nous nous reaîtrons du livre et des archives… snif

    Et bonne thèse, donc…

    Au revoir, MI tu vas tellement nous manquer…

  196. Hélène dit :

    Ravie d’avoir pu te suivre pendant quelques temps. Merci pour ces bons moments de lecture.

    BON COURAGE pour la suite !

  197. Sara! dit :

    5 mots:

    Bonne chance et à bientôt!

  198. kzi-kzi dit :

    BRAVO !!!

    Pour l’avoir terminée en décembre, je sais qu’il faut s’enfermer quelques mois pour finir cette maudite thèse, et que c’est horriblement dur, mais tout semble tellement plus marrant à faire (et une fois que tu t’es coupée les ongles, épilée les sourcil, fais la vaisselle, refait un litre de tisane, es allé trois fois de suite aux WC, fait pour la première fois les vitres de ton appart – voire de ton bureau !!!! – tu te résignes, il faut VRAIMENT t’asseoir et écrire…). Moi je m’autorisais 5 mn d’internet le matin en arrivant au bureau, puis mon mec venait chercher le cable pour déconnecter l’ordi. L’autodiscipline non plus c’est pas mon fort.

    C’est fou, j’ai tellement l’impression de te connaitre que je me dis que tu hibernes un peu et puis quand tu auras bien avancé on ira se payer une paire de bière pour décompresser. Mais non ! on se connait pas !! hi hi hi.

    En tout cas, COURAGE, fonces, et reviens quand tu as fini (et pas avant !!!!!).

    Biz.

  199. caro(rocarossi) dit :

    et merde!
    « Caroline » comme moi ça c con mais ça me plait bien d’avoir le meme prénom, je ne connais que des caroline completement tarés c dingue et en general incapables de resister. Tu vas craquer tu vas revenir oui c sur tu vas nous revenir …. allez oh! c’est un ordre!!
    et puis que deviennent Père indigne, fille ainée, soeur indigne, bébé et bien entendu Eugénie, c pas possible tu peux pas arrêter , on veut de la soupe, des drinks, des teash morvés, allez quoi nous laisse pas !

  200. Mère Indigne dit :

    Sérieusement, je suis toute retournée ce matin, encore une fois, par votre gentillesse! J’avais beau me dire que les lecteurs comprendraient, je suis très émue par la générosité de vos commentaires. Merci, et à la prochaine!

  201. Bon ça fait quelques jours que j’ai lu la nouvelle! J’étais bien trop triste pour écrire quoique ce soit… Mère indigne nous quitte, nous sommes orphelins!!!
    Apparement il nous faudra voler de nos propres ailes!

    Bonne chance pour la thèse… Reviens-nous vite avec au minimum un autre livre!!

  202. Val l'Ange dit :

    Nonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn…..
    Pas toi. Pas le seul blog que je vais voir SI souvent pour voir si tu as écris… pas toi…. snif!!
    tu es la 4e cette semaine. Est-ce une épidémie?

    snif snif snif

  203. AVa dit :

    Je me souviens tres bien de la premiere fois ou je t’ai lu chere Indigne. C’etais en septembre, une connaissance avait parle de vous sur notre forum de discussion et j’etais venu jete un coup d’oeil. Un coup d’oeil qui s’est transforme en coup de foudre pour ton humour mordant. J’ai tellement ri ce soir la!!! J’en pleurais litteralement, j’avais mal au ventre, aux joues… La passe de la voisine et de son arracheur de pissenlits reste mon souvenir le plus marquant. Mon chum a ce moment la me demandait ce que j’avais a rire comme ca. J’avais beau essaye de lui expliquer, j’avais trop mal pour le faire. Il me disait Mais arrete de lire alors! Et moi de repondre Non! C’est trop drole!!!!!!!!!!!!! J’ai mis 2 soirees a tout lire, de mars a septembre. Et je suis restee.
    Quelques jours plus tard je mettais fin a une relation de 3 ans qui etait sterile depuis plus d’un an. J’avais rencontre…mon homme. Qui est aussi grand fan de toi que moi. Si ca ne parle pas tout seul ca!!! ; ) J’ai achete ton livre le jour de sa sortie et nous en lisons des extraits de temps a autres. Apres tout, nous avons deja tout lu le site.
    J’ai beau me demander a quoi ca sers un Doxctorat en philo, je ne vois toujours pas. Mais je comprends le fait de vouloir terminer une tache, meme si je ne suis pas tres bonne la dedans. Reviens nous vite, la net va etre triste sans toi.
    Longue vie aux Indignes!

    PS: Nous serons mon homme et moi au salon du livre de Quebec pour faire les groupies. Tiens…j’ai besoin d’un chandail vert lime…

    AVa xx

  204. Éric dit :

    Bon c’est sur que la productivité du Québec va s’améliorer en fermant ainsi ton blogue, mais je ne crois pas que ça soit le genre de productivité que le monde recherche!

    Je veux bien que tu te thèse, c’est louable! Mais va falloir revenir après ça! Après tout, tu n’es pas encore rendu à l’age vénérable de la retraite comme Jean-Pierre Ferland pour délaisser ton public comme ça!

    Va, fais travailler la cigale ardemment pour que plus tard la fourmis vienne à nouveau nous divertir comme elle seule sait si bien le faire! Y’en a pas deux comme toi, souvent imitée, jamais égalée!

    A U R E V O I R !

  205. Nathalie dit :

    Que je comprends, que d’excuse je me cherchais en rédaction et si en plus mon excuse avait été aussi palpitante que le meilleur blogue j’imagine la souffrance de mon mémoire. Je te souhaite une thèse pleine de chant de cigale et de pas de fourmi, un bel équilibre. Pour te garder bien vivante en attendant ton retour je te promets d’être indigne jusqu’à la moelle… ça ne devrait pas être trop difficile ;)

  206. Lealou dit :

    Je sais depuis quelques jours déjà que vous ne serez plus là quotidiennement… Quelle tristesse ça m’a fait… Je ne pouvais pas ne pas vous écrire un petit mot. J’ai tout lu et relu sur votre blogue, même si je n’ai jamais osé laisser un commentaire… Je suis une très grande fan et j’ai l’impression de perdre une très bonne amie.
    Merci d’avoir permis à l’indignité de devenir acceptable. Merci d’avoir égayer mes journées de femme et de maman par vos écrits. Bonne chance dans vos futurs projets. Et vive l’indignité libre!

  207. Ping : Exorcisme, futilité, résilience « Le Blogue d’Ironica

  208. Maiken dit :

    210 commentaires…c tu assez clair qu’elle va nous manquer aussi la maman indigne!

  209. kalliste34 dit :

    De Montpellier en FRANCE

    Mère Indigne, c’est pas possible qu’on ne te manque pas autant que tu vas nous manquer, alors je préfère te dire à bientôt.

    Chez nous on ne souhaite pas bonne chance, ça porte malheur, on dit M…. pour ta thèse !

    N’oublie pas : on t’attend, dans un mois, dans un an…

  210. mère à vie dit :

    Mes enfants ont plus de trente ans et comme j’aurais aimé qu’il y ait quelqu’un comme vous quand ils sont nés. Mais je ne crois pas que les mères auraient osé être indignes dans ces années-là. Et pourtant, je me retrouve si bien dans ce que vous écrivez.

    Merci Mère Indigne pour votre grande générosité. Merci pour les rires que vous avez provoqués chez moi. J’ai acheté deux copies de votre livre, une pour garder et l’autre pour prêter à mes amies qui ne vous connaissent pas.

    Puis-je vous faire remarquer que vous avez probablement assez de matériel dans vos archives pour publier un autre livre… C’est tellement mieux un livre qu’on peut relire n’importe où. Quand vous aurez le temps bien sûr. Parce que je n’arrête pas de vous relire! Merci encore.

  211. taupe dit :

    Bon vent, bonne route! et merci!

  212. Marchello dit :

    Peut-être que les blogues, c’étaient juste une mode, passagère.
    Tu es la quatrièmes qui farmecette semaine,, peut-être le printemps… Moi, aussi, j’ai pu grand chose à dire, mais je ferme pas, je me dit qu’un de ces jours je vais avoir de quoi à raconter…Comme tout le monde, je dis que je comprends, mais on comprend quoi au juste!

  213. sara c dit :

    mais ya meme un lien qui parle de la fin de ton blogue sur cyberpresse faut le faire,

    bravo!!!

  214. Yummy mumy dit :

    J’ai l’impression de vivre un deuil, comme lorsque qu’un auteur, chanteur, auteur que j’aime meurt. Tout ces posts que tu n’écriras pas! Quel insondable abîme.
    Étant maman d’une fille ainée et d’un bébé moi-même, je te lisais avidement, le coeur content et j’obligeais sans le vouloir mon chum à te lire tellement je riais fort toute seule le soir dans notre bureau ou tellement j’étais émue.
    Merci beaucoup pour tout ça.
    Les fourmis…quelle merde quand même.

  215. Anne-Marie dit :

    Quel dommage, car quel plaisir c’était de vous lire! Je n’ai jamais commenté, mais vu les circonstances, je tiens à vous le dire : votre blogue était un pur délice.

    Je viens tout juste, pour ma part, de renoncer à terminer mon doctorat après cinq années de thèse, afin de mieux me consacrer à ma jeune famille naissante. J’ai tout fait pour combiner les deux, mais c’était peine perdue. Faire une thèse, ça demande un temps fou, beaucoup d’investissement et de concentration. On ne peut pas s’éparpiller. J’admire votre décision de vous y plonger pour de bon. Moi, je n’en pouvais plus, je n’y arrivais plus. Je vous souhaite le meilleur des courages et une belle réussite en bout de ligne. En espérant qu’alors, doctorat en main, vous rapliquerez ici et nous régalerez à nouveau de vos savoureuses anecdotes.

  216. Bon… Je ne fais la lecture de ce blogue pendant 3 jours et tu fais des bêtises!?
    En fait, pour dire vrai, j’admire cette sagesse. Si j’en avais la moitié, mon roman serait terminé.
    Pour ce qui est du blogue, en un an, on peut dire que tu en as fait le tour.
    Merci pour les bons moments!

  217. Ariane dit :

    D’abord : un gros gros merci pour tous les textes écrits ici (et dans le livre) depuis 1 an !

    Ensuite : bonne chance pour la thèse ! Ça prend bien du courage ;-) !

    Finalement : à la prochaine, j’espère très très TRÈS fortement te relire bientôt !

  218. Un grand merci pour tous ces billets qui m’ont bien fait rire et m’ont rendue humble par rapport à ma propre écriture.

    Que tout se passe bien pour la thèse (d’ailleurs bravo d’avoir mené de front tout cela: la famille, le blog et la thèse)!

    J’espère sincèrement que c’est un au revoir pas un adieu et aussi que tu viendras me rendre visite sur mon blog (d’une mère indigne à une autre?)

    En attendant, ben je vais aller voir combien il coûte ton livre une fois qu’on l’achète depuis l’autre côté de la planète.

    Tout de bon comme on dit par ici (Suisse)

  219. MC dit :

    Un grand merci pour tous ces billets! Heureusement qu’ils resteront dans les archives. Enceinte de 6 mois 1/2 je suis convaincue que je pourrai venir en lire des ti-bouts en berçant Poussinot pendant ses crises et ses nuits blanches. Ce sera plus facile que le le bercer en tenant un livre! Cependant, soyez sans crainte, le livre sera pour les moments (s’ils existent une fois mère) où j’aurai un deux minutes de libre!

    Merci encore pour tout et au plaisir de vous relire sur votre blogue quand la cigale aura pris le dessus de la fourmi!

  220. Yanjiao dit :

    Gnnnnniii c’est t’horrible

    Tu vas me manquer!

    Bon, merci pour tout, c’était formidable, je me suis marrée comme une baleine. Il me reste la solution d’acheter ton livre…

    Bon courage pour la suite, si tu y déploies autant de talent, il devrait pas y’avoir de problème!!

    A bientôt

  221. Mervy dit :

    Merci pour tout ces moments délicieux!
    Je t’ai découverte en décembre, 2 mois avant d’accoucher et j’ai lu tous les post comme une boulimique lâchée lousse dans un dairy queen!! Tu es devenue mon modèle ! Merci pour tout tes textes, Merci pour celui sur les « cocos » (Ce qui m’a fait exiger un lavement 5 minutes après mon arrivée dans ma chambre d’accouchement !!) Je n’ai pas eu de dépression post-natale et je suis certaine que c’est grace à toi car j’ai su ne pas trop me metre de pression et ainsi déculpabiliser !! Maintenant je lis ton livre et je me régale (encore!) !!

    Merci Merci
    Bonne chance
    Et à bientôt j’en suis sur !!!

  222. estelle @hershey dit :

    Au revoir alors , merci pour tous ces fou rires . Bonne chance pour la thése l’ecriture en est un moment fort finalement meme si on le redoute moi je m’étais régaler. pas d’enfant aussi alors cela doit aider pour la redaction. Bonne chance pour l’avenir…

  223. Mylène dit :

    Hé bien, bonne fin de thèse ! En attendant, moi, je viens de m’acheter le livre, alors, je vais quand même pouvoir me divertir en te lisant de temps en temps ! ;)

  224. mel dit :

    Finissez cette thèse au plus vite et revenez vite céder à la cigale !!! J’aime beaucoup le blogue, j’ai hâte de voir le livre… Bon courage pour la thèse, et restez forte et indigne.

  225. Marie-Noel dit :

    Premier et dernier message depuis 1 an, ton blogue m’a aidee a rire plus souvent pendant mon conge de maternite et aussi pour mon retour au travail. Il va me manquer cette dose d’indignite dans ma journee. En offrant ton livre a toutes les mamans autour de moi (ca fait moins de magasinage pendant 1 an!), j’espere leur donner le gout de se prendre moins au serieux et de s’amuser. Bonne chance et a bientot.

  226. Geode dit :

    Voilà! MI a signé mon livre, je suis bien contente même si cet événement marquant n’a pas eu pour effet déclancher mon accouchement… Alors la boucle est bouclée pour moi, ce fut un plaisir de te rencontrer Caroline je vais me consoler en relisant tes archives de temps à autres pour échapper à quelques boires, crises, coliques, bains, vomi etc… en fait tout ce dont est faite la vie d’une mère de 2 enfants « qui se fait pas chier avec les détails rendue au 2e »

    Merci pour tout!
    Annie

  227. Catherine- Soeur Indigne dit :

    Merci pour tout chère Mère Indigne. Vous resterez mon mentor. Et si Chroniques Blondes propose une  »ovation monstre de la foule », moi j’encourage une  »ovulation monstre de la foule », afin de nous désennuyer grâce à nos propres indignités!
    Et puis, qui sait, toute cette génération de poupons pourrait reprendre le flambeau avec  »Les Chroniques d’un(e) fils(fille) ingrat(e) »?

  228. val dit :

    oh non, je peux pas le croire… snif
    je vais courir acheter le bouquin… J’espère qu’il en reste !

    puis m**** avec la thèse ;-)

  229. valerie dit :

    je reviens du salon, j’ai été super heureuse de pouvoir te parler un peu et surtout d’avoir ta dédicace dans mon livre.
    Bonne chance pour ta thèse. Reviens-nous vite, on s’ennuie déjà ;)

  230. Jo Morgan dit :

    T’es vraiment une fille drôle, inspirante, juste, généreuse, brillante et j’ai passé des moments hilarants et touchants à te lire ! MERCI ! De tout coeur ! Et bon courage pour la thèse : quelle aventure exitante aussi ! Le problème dans la vie c’est qu’on ne peut pas tout faire en même temps ! Et comme disait Marguerite Yourcenar, tout est vrai, tout est faux, ça dépend à quel moment.

  231. Prof de maternelle dit :

    Je suis une autre silencieuse qui vous lisait depuis le début…
    Je n’ai pas d’enfants, mais j’ai enseigné la maternelle durant 35 ans avec passion et quelle joie de vous lire !
    La vie avec les enfants est la même … dans une classe ou en famille! Enfin persque !
    Que de rire et d’émotion à travers la lecture de vos textes!

    Merci et bonne thèse!
    Je me précipite à la librairie pour me consoler et me régaler…

  232. dé.K.lée dit :

    ça fait à peu pres 3 fois que la page s’ouvre sur ce post et que pour une mysterieuse raison je ne le lis pas. une prémonition peut etre. Enfin maintenant que je sais , il ne me reste qu’a dire  » merci pour tout  » et bon courage à la fourmi.

  233. businessmum dit :

    Oui, Merci !
    J’espère te retrouver après ta thèse, pour de nouvelles aventures. Au boulot, à la maison, un peu partout qui sait !
    Tu as du talent, tu le sais, alors régales nous encore !!

    Bises !

  234. Caro dit :

    Bon, alors comme je vous lis depuis le début et que je n’ai encore jamais commenté, je crois que c’est le moment où jamais de vour dire merci! Vous m’avez procuré au cours des derniers mois de beaux moments de lectures et bien des rires!
    Bonne rédaction de thèse!

  235. niala dit :

    Désolé de ne pas t’avoir connu au début… c’est Martine (la banlieusarde) qui m’a incité à aller voir ton blogue qui me fait bien rigoler. Bonne chance pour ton doctorat (surtout courage), je débute ma maîtrise cet été et j’espère me rendre au St-Graal universitaire, le dépôt d’une thèse de doctorat!

    Par contre, deux sujets forts différents nous deux, biologie moléculaire pour ma part. Mais je te comprends de te concentrer, il est tellement facile de s’égarer quand on est rédaction de mémoire ou d’une thèse! Bonne chance la fourmi mais oublie pas de laisser courir la cigale de temps à autre:) Mais avec les enfants, c’est facile de laisser la cigale s’exprimer!!

  236. Epicure dit :

    Bon courage! Ça en prend pour se consacrer à une thèse. En espérant qu’après la publication de celle-ci, on ait le plaisir de relire Caroline Allard (peu importe qu’elle se décline en «mère» ou en «doc» indigne) car son humour va nous beaucoup nous manquer. Merci pour ces chroniques!

  237. Aubergine dit :

    Merci pour tout…
    Toute bonne chose a une fin, sinon elle serait pas si bonne…

  238. Kitem dit :

    Blogueuse indigne, je vous ai decouvert il y a meme pas 2 semaines, et deja vous nous abandonnez! Bon courage pour la these, et bonne continuation.

  239. cat dit :

    S’il-te-plaît… tu nous fais un poisson d’avril à l’avance, c’est ça, mère indigne? Sinon, mon cyber-drapeau est en berne… Tu vas nous manquer! (J’espère que tu es pleinement consciente que personne ne t’en voudra si tu changes d’idée et que tu nous reviens ;) ) Merci pour ton blogue!

  240. (in)digneAthena dit :

    Vous avez un article dans le Soleil ce matin, à défaut du Devoir vendredi ou samedi (à moins que cela m’ait échappé ?). Bravo… et à samedi prochain !

  241. Cecile Gladel dit :

    Bonne chance. Bravo pour le livre qui est dans les meilleures ventes. Pour faire durer le plaisir…

  242. J’en profite, 7 minutes avant le dead line fatidique pour vous dire que je j’espère vous relire en ligne avant longtemps… pour le moment, nous nous contenterons de lire en boucle votre bouquin!

    au plaisir!

  243. Cécile dit :

    Viiiite, tant qu’il est temps..

    J’espère que ce n’est qu’un aurevoir, bonne route à toi

    Cécile

  244. Faydra dit :

    Ce n’est qu’un aurevoir hein!?

  245. edemay dit :

    oyoyoye. là, j’prendrai pu jamais de vacances, certain. Revenir après 2 semaines à vancouver pour retrouver non seulement l’ADQ-on-steroids à l’assemblée mais pire: geneviève piquette ET MÈRE-INDIGNE arrêtent de bloguer… je vais devoir sombrer dans les gin tonic quelques jours. Chère Caroline, je doit t’avouer tes récits sont non-seulement très plaisant à lire mais ils donnent même le goût d’avoir des enfants — même à des jeunes hommes comme moi qui-savent-fort-bien-que-ce-n’est-vraiment-pas-le-temps-là-de-penser-à-ça-à-notre-âge! Bref, le temps viendra. Faut que je me trouve une douce moitié avant. ;)

    Ce fut un grand plaisir de te lire, bonne rédaction de thèse et à bientôt, je l’espère.

  246. Eglantine dit :

    Félicitations pour la sortie de votre livre, vos chroniques sont si drôles, un régal. Pensez tout de même, dans votre immense succès aux misérables petits blogueurs qui n’ayant pas votre talent, n’ont pas votre succès lol.
    Bonne continuation!

Les commentaires sont fermés.