Share

Le doux parfum du printemps

Geneviève me pardonnera de surfer à nouveau sur sa vague, mais Fille Aînée en a sorti une à mi-chemin entre les aphorismes et les « Attention, je vous écoute… » de Daniel Rondeau. Ça allait comme suit:

« Quand on a mauvaise haleine, souffler, c’est péter. »

Fallait être là. Ou peut-être pas, finalement.

Share
Ce contenu a été publié dans l'anarchie la plus totale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

24 réponses à Le doux parfum du printemps

  1. Décidément, les histoires d’haleine, ça revient souvent dans la famille ;-) Tu viens de me rappeler une chanson de Renaud, Chanson dégueulasse, qui raconte l’amour d’un mec qui a mauvaise haleine et d’une fille qui pue des pieds… discussion lors de la nuit de noces:
    Il lui dit: Chérie, je dois t’avouer
    Mon drame impossible, ma douleur secrète
    Elle lui dit: T’inquiète, je l’ai deviné
    Mon amour tu as bouffé mes chaussettes

  2. Mère Indigne dit :

    Oh, j’aimais beaucoup cette chanson… Ça doit être pour ça que je n’ai aucune pudeur pour ces trucs… Quoique, quand on y pense, je ne faisais que rapporter le fruit de la réflexion de Fille Aînée, qui n’était que l’aboutissement d’un raisonnement logique sans aucun ancrage dans une véritable expérience concrète. ;-)

  3. Natcho dit :

    Scène de soirée en famille :

    FILLOTTE – Aaaaah! Ouache! Qui c’est qui a pété? Hi hi hi!
    FRANGIN – Ha ha ha! Pas moi!
    MÈRE AHURIE – Tsss, voyons…
    PÈRE DÉBARQUANT DE MARS – Hein? Regarde-moi pas de même, c’est pas moi!
    MÈRE DÉCOURAGÉE – Bon, ben d’abord, si personne a pété, c’est qu’y a quelqu’un qui a mauvaise haleine!

    MÈRE REPRENANT IMMÉDIATEMENT SA CASSETTE – Bon, OK vous autres, c’est l’heure de vous brosser les dents, de mettre vos pyjamas, … … … …
    FILLOTTE ET FRANGIN – Ooohhhhhh nonnnn! C’pas juste! Faut toujours se brosser les dents quand t’as le nez fatigué!
    PÈRE SOUDAINEMENT AUX ABOIS – Euh, on va vous donner deux minutes de sursis, le temps que j’aille à la toilette avant…

  4. Jeanne dit :

    Eh bien Raphaëlle (deux ans et demie) nous a fait son premier mot d’enfant qui est digne de la fille d’indigne:

    Je buvais ma petite bière du soir (eh oui, belge moi aussi) quand j’ai …heu….ben oui j’ai roté. Un gros rot de bière pas élégant.

    « Oh mamam a pété dans la bouche? »

    On comprendras qu’en plus de roter, ben je…..aussi. Vive les belges.

  5. IL y a quelques années, ma fille aurait pu rajouter : « ça pue mauvais … »

  6. Tofsi dit :

    Pas besoin d’être là, l’effet se fait sentir même comme ça.

  7. Tofsi dit :

    Oups, j’ai oublié de dire: merci pour votre visite chez moi.

  8. MHH dit :

    Effectivement! Pas beoin d’être là pour celle-là!
    Les enfants sont les meilleurs humoristes! Parfois subtils, parfois gros comme ça, sens du timing incroyable…
    Et ils ne s’en rendent même pas compte!
    C’est ce qui fait que ça marche tellement!

  9. C’est bien la digne fille d’une philosophe indigne

  10. Scarpa dit :

    Juste un petit mot pour dire que j’ai finalement acheté ton livre et que c’est le format idéal pour mettre dans le sac à couche!

  11. Michèle dit :

    Ici, le déversoir idéal pour toutes nos histoires dégeux :

    « Mamaaaaaannnnnnn ! J’ai vomi par les fesses ! » :)

  12. marjan dit :

    les histoires de caca et compagnie, je connais ça, c’est quasi devenu ma spécialité depuis quelques temps… fiston fait une fixation je pense!

  13. Mariée obligée dit :

    Moi l’humour pipi-caca-pète ça me fait rire à tous les coups!
    Celle de fille indigne et les commentaires qui ont suivi m’ont bien fait rire.

  14. Bozette dit :

    C’est dans ces moments puants qu’on se questionne sur la beauté intérieure…

    Ici, fiston bébé nous faisait des « maman tu pues du nez » le matin quand il venait nous rejoindre au lit ou encore des « Ça sent le pue » quand l’odeur était généralisée… Eh oui, on a tous nos moments…

  15. Soeur Anne dit :

    Chez nous, en cas de mauvaise odeur, c’est au premier qui crie « kikapété », et Pirate, 4ans, est à la bonne hauteur, pour flairer l’endroit stratégique (Il fait humer son propre endroit stratégique par sa soeur)

  16. Mère Indigne dit :

    Ah, mon Dieu, je défaille. Les enfants sont vraiment trop horribles parfois… ;)

  17. cuauht dit :

    hahahaha! Excellente celle-là! quand j’aurai des enfants, j’espère qu’ils seront aussi humouristiques que ta fille!

  18. Future névrosée dit :

    Je viens tout juste de découvrir ton blogue, mère indigne et laisse moi te dire que j’ai jamais autant ri. C’est autant tes histoires hilarantes que les commentaires de tous et chacun, j’en ai mal au ventre à chaque fois.

    Je vais mettre au monde un futur humoriste dans moins de trois semaines et il me tarde déjà de vous partager mes moments mémorables avec lui. Pour l’instant, je me bidone en lisant les histoires des autres, mais je suis consciente que mon tour viendra très rapidement.

  19. Cette enfant est un poète!

  20. enidan dit :

    Juste pour te féliciter pour ton blogue et le reste… Je te lis régulièrement depuis quelques mois et je viens de me procurer ton livre… du bonbon… merci !! J’adore !!!

  21. fabilou dit :

    La digne fille de sa mère !

  22. Scrogn dit :

    Dans le genre scatologique, notre Crapulet international (au minimum), nous en pondu (c’est le cas de le dire) une bonne, il y a quelques semaines :
    http://scrogn.frogmedias.com/2007/02/01/le-chien-aboie-la-caravane-passe/

    Quand je me pense que c’était purement masculin… Mère Indigne, vous venez de saborder le mythe qui me faisait survivre…

    Puisque c’est ainsi, je retourne apprendre par coeur votre bouquin…

  23. Syven dit :

    Poète précoce :D

  24. Dans un même ordre d’idée semble-t-il, Petite Bébée, ma fille de 3 ans, m’a dit après avoir fait un pet.

    « maman, j’ai fait un renvoi des fesses » :-D

Les commentaires sont fermés.