Share

Le choc des cultures

Avoir des enfants, c’est retrouver l’enfant en soi. Et l’amener avec nous partout où on va, comme, par exemple, sous la douche.

Alors que la plupart d’entre vous qui n’avez pas d’enfants avez des références culturelles normales et fredonnez gaiement I’m too sexy for my blogue sous les flots purificateurs, nous, les parents, on chante Il pleut, il pleut bergère. Et encore, ça, c’est quand on a de la chance. Plaignons les abonnés aux premières oeuvres de Carmen Campagne qui les force à aller à l’étable pour tirer leur vache à toute heure du jour et de la nuit, ou encore ceux dont la progéniture carbure aux émissions de Caillou et à leur maudite ritournelle d’ouverture. Chez nous à la maisoooon, c’est moi le grand garçoooon, j’ai pas encore de cheveuuuux, est-ce normal docteuuuur

Tout ça pour vous dire que cette nuit, j’ai fait un rêve de parent. Ce n’étaient pas des terroristes qui posaient des bombes partout dans la ville, mais Bob le bricoleur. Le vrai, là, en pâte à modeler. Il avait un complice: le cowboy Woody. Ils étaient déchaînés, ils étaient diaboliques, ils détestaient les enfants.

Pour tout vous dire, jusque-là, ce n’était quand même pas si mal. Je parvenais à fuir avec mes filles. Mais à un certain moment, je me suis fait enlever par l’ennemi juré de Mickey Mouse qui voulait me forcer à… à… Disons, qui voulait obtenir mes faveurs sans mon consentement. (Obtenir une faveur sans avoir le consentement, c’est peut-être logiquement impossible, mais ça a le mérite de protéger ma grande pudeur.)

J’ai été sauvée in extremis de cette situation inqualifiable par Père indigne, dont l’intuition belge tourne à cent à l’heure même pendant son sommeil le plus profond. Sentant ma vertu menacée, il a prestement tiré toutes les couvertures de son côté du lit et m’a réveillée, me délivrant du même coup des griffes du méchant toutou et de mon cauchemar affreux.

Cauchemar que, je vous le rappelle, je n’aurais jamais eu si je n’avais pas eu d’enfants.

Oui, mes chers amis, c’est aussi ça, retrouver l’enfant en soi.

Mais bon, quand on y pense, ça vaut peut-être mieux que de rêver du compte de taxes.

Share
Ce contenu a été publié dans l'anarchie la plus totale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

25 réponses à Le choc des cultures

  1. GeekGirl dit :

    C’est pas si pire, au moins père indigne t’a sauvé de cette facheuse situation. Imagine que ça ne soit pas arrivé et que tu y aies pris du plaisir… Ouf. « Ouain je me suis fait agresser par un personnage de Disney et j’ai aimé ça » lol

  2. Dodinette dit :

    père indigne, ce héros !

  3. Hé! Dodinette a volé ma réplique!!!!!

  4. Moi, c’est votre mention au « compte de taxes » qui me traumatise. Taisez-vous, malheureuse!

  5. marjan dit :

    stop, j’ai les larmes aux yeux devant cette scène cauchemardesque…

  6. Spat dit :

    La couverture….

    Poche un peu quand meme.. il aurait pu te reveiller avec un poignard qui te pointe le bas du dos :-p

    Ou un bras lourds qui passe par-dessus toi…

    Tu dois quand meme rester sur ta faim… moi même si ca me soulage de sortir d’un cauchemard, je m’intérroge souvent sur… et si cette action s’était terminer, qu’est-ce qui serait arrivé?… hhehe

  7. Mère Indigne dit :

    geekgirl: tu as raison, le pire est évité! ;)

    marie-lo et dodinette: oui, Père indigne est toujours le vainqueur! Tiens, Bob le bricoleur, prends ça!

    chroniques: désolée, ça fait mal, je sais. Je n’en parlerai plus jamais.

    marjan: ça a été un texte extrêmement difficile à écrire. Revivre tout ça… ;)

    spat: je parlerai de tes suggestions à Père indigne…

  8. TT02 dit :

    « qui les force à aller à l’étable pour tirer leur vache à toute heure du jour et de la nuit » je n’ose lire ce que je lis. Tirer en outre mer ça veut dire… enfin en un peu vulgaire, heu… Enfin vous faites pas ça avec les vaches. Je suis…. suis indignée.

  9. Mamouchka dit :

    TT02 : merci de me faire revivre tous les malentendus de mes premières années au Québec ! Un vrai régal ;-)

    Je pense que tu avais deviné mais « tirer » dans ce cas là, c’est juste « traire », pas de zoophilie là-dedans !!!!

  10. Tes nuits ne semblent pas très reposantes en ce moment tu manges quoi le soir ?

  11. Mère Indigne dit :

    Merci Mamouchka d’avoir rétabli l’heure juste en ce qui concerne les vaches. Et tt02, merci pour l’info. Ça nous servira quand on ira en voyage…

    troll: j’ai rien mangé avant de me coucher, ça doit être ça le problème. ;)

  12. Loom dit :

    Oui, pour étayer un peu les propos de TTO2, « tirer un vache » signifie, en français de France, obtenir ses faveurs sans son consentement… Ou avec… Ca dépend…

  13. Loom dit :

    NB : ça aussi c’est le choc des cultures…

  14. Sassenach dit :

    Très bon Mère indigne. As-tu regarder le vidéo qui circule sur le net concernant les mascottes d’Euro-Disney. Ça pourrait t’aider pour tes fantasmes.

    Moi mon choc des cultures je l’ai eu avec l’affiche « Chéri j’ai réduit les gosses » de Walt Disney…. disons que j’avais peur de me retrouver avec une film porno… ***rires***

  15. Den the man dit :

    Mère Indigne mange trop de cachoux avant d’aller au lit ;-)
    J’en suis certain!

  16. Mère Indigne dit :

    sassenach: Ah oui! J’ai vu ça! Ça explique bien des choses…

    Den: non, pas de cachous! Mais je devrais essayer, ça a l’air d’être un méchant trip! ;)

  17. Malika dit :

    L’ennemi de Mickey, c’est Pat Hibulaire! Avec un nom comme le sien, pas surprenant qu’il cherchait à obtenir tes faveurs sans ton consentement! :)

  18. Mère Indigne dit :

    Ah, Malika, merci! Mes recherches sur google n’avaient rien donné…

  19. Tu me feras mourir de rire Mère Indigne! Espérons que t’ayant lu, je ne rêve pas cette nuit être victime de harcélement sexuel par ce vieux cochon de Picsou…

  20. SAM3 dit :

    Ah! Mère indigne… J’ai découvert ton blogue il y a peu, mais maintenant, je suis une lectrice asssidue! On a tellement de points communs (même outre-mer), mais en Suisse on parle aussi un peu bizarre! Du coup, je suis morte de rire environ une fois par jour! Même plus, vu que je lis les archives! Merci donc pour mes zygomatiques!
    Et je suis rassurée, car même avec mes 3 bout’choux, je n’ai plus jamais rêvé que je me faisais dévorer par la baleine de Pinochio!
    T’as jamais pensé à écrire un livre?

  21. Tassili dit :

    P… je dois vraiment être rendue Québécoise, moi, «tirer la vache» ne m’a même pas fait lever un sourcil!
    Celle qui m’avait fait sursauter, au début, c’était «jouer à la catin». Chez mon ex-chez-nous, une catin, c’est une madame qui se fait payer pour être très-très-gentille avec les messieurs. Alors, une petite fille qui catine, eughh…. je m’étrangle.

  22. Zed Blog dit :

    Pauvre toi, tu fais des rêves de plus en plus euh… érotiques!!!!!?

    Est-ce mon commentaire d’hier au sujet des petits amis de Bob Épine qui a causé ça?

    Je ne sais comment « éponger » ton décficit de dodo, là.

    ;D

  23. C’est ce qu’on appelle un rêve tout en couleur!

    Non mais… ça veut dire qu’on rêvait comme ça quand on était des ti-culs?

  24. REGOR dit :

    Heureusement que je ne lis jamais ton blog au bureau…. je serais trahis à coup sur !!! Ma fille passe son temps à me demander pourquoi je ris !!!

    As-tu demandé à Père Indigne ,s’il serait pas un peu jaloux ?? À bien relire on dirait qu’il manque un passage !!!! Tu es certaine que c’était bien l’Ennemi juré de Mickey ????

  25. Pour père Indigne hip hip hip… hourra!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>