Share

Mère indigne fait sa bougonne: fiction cathartique

« Les enfants! Les enfants, du calme. Je viens de coucher Bébé, et vous connaissez la règle: celui qui réveille Bébé est obligé de la rendormir. Tu te souviens la dernière fois, Audrey, tu avais trouvé l’après-midi longue, hein? Alors, on se calme.

Qu’est-ce que vous vouliez? Hu-hum. Mmm. Ah. Oui. Ahem. Pfffffffffffffff.

Bon, O.K., ça suffit. On arrête tout. À chaque fois, vous venez me voir et c’est toujours la même rengaine. Mais là, la madame, est pu capable. Et la madame, pour une fois dans votre courte vie, elle va vous dire la vérité. Troutte taïme.

La vérité, c’est que Je. M’en. Fiche. Oui, oui, vous avez bien compris: je m’en contrefous. Je ne veux pas le savoir, c’est la faute à qui.

Ça vous en bouche un coin, hein? Et tant qu’à faire, aussi bien que vous le sachiez: je parle au nom de tous les parents. On n’en a rien à cirer de qui a commencé quoi en disant je ne sais quelle ânerie. Même si ça saigne. L’important — je vais vous le dire c’est quoi, l’important, une fois n’est pas coutume — l’important c’est qu’on puisse retourner le plus vite possible à nos activités urgentes d’adultes, a.k.a. lire notre roman policier. Ne me regardez pas comme ça, hein; si vous croyez que ce serait préférable de faire du ménage, faites-en. Et si ça continue, il y en a quelques-uns parmi vous qui vont aussi faire du vent. Vous le savez, quand y’a la chicane, c’est chacun chez soi. (Et par le fait même, juste la mienne qui reste chez nous, get it?)

Pourquoi ça ne m’intéresse pas de savoir c’est la faute à qui? Je rêve! Vous vous imaginez vraiment que c’est la fin du monde, vos petites chicanes? Eh ben en réalité, c’est plate. C’est dommage, ça ne me fait pas plaisir de vous le dire, mais c’est plate, vos fichues histoires. Est-ce que c’est vrai que Roch Voisine ne porte pas de slip sous ses pantalons les soirs de pleine lune, ça, c’est intéressant. Une soirée « bain de minuit » avec juste les gars dans le bain tourbillon à Loft Story, ça, c’est du potin dégoulinant. À la limite, dites-moi que Dominique Michel conserve son teint en se faisant des cataplasmes à l’extrait de saucisson de Gênes en racontant sa liaison hiver/printemps avec Bruce Willis! Y’en a, de la substance, là-dedans! Y’en a, du jus! Mais qui a garroché la petite auto rouge en plastique qui fait même pas mal dans la face de qui, ça, franchement — et vous devriez commencer à vous en rendre compte –, ça n’a aucun intérêt.

Savez ce qu’il a dit, Descartes? Il n’a pas juste pondu le cogito, Descartes. Que non. Il est aussi l’auteur de ce grand adage fondateur de la philosophie occidentale: sui quidit se sui quile. Mauvaise nouvelle pour tous les petits geignards qui voudraient dire que c’est l’autre qu’a commencé, vous ne trouvez pas? À méditer, Audrey.

Et puis, la guerre. Ça vous dit quelque chose, la guerre? Des villes détruites, des gens à qui on fait mal et à qui on continue de faire mal même s’ils disent « chute »? C’est ça, la guerre. Et pourquoi ça existe, la guerre? Parce que des petits malins se plaignent que c’est l’autre qui a commencé, et que les autres font la même chose. Voilà pourquoi. À la fin, on sait même plus de quoi on se plaignait au début. Ça vous rappelle des gens de votre entourage très proche, ça, mmmm? Des maisons démolies, des Dairy Queen effacés de la surface de la terre, des nounours démembrés, c’est ça que vous voulez? … Ah, ben oui, on pleure maintenant. On est désolé. Ben fallait y penser avant — graine d’assassins. Quand le vin est tiré, il faut le boire. Tiens, ça me fait penser, vous irez me chercher une bouteille de rouge au dépanneur tantôt. Comment ça, trop jeunes? C’est assez vieux pour jouer sur les nerfs des adultes mais trop jeunes pour leur donner le moyen de relaxer? Audrey, tu prendras mes cartes d’identité.

Puis ensuite, c’est chacun chez vous.

Quoi? Vous avez compris la leçon? Vous ne recommencerez plus? Ah, mais fallait y penser avant, mes pôvres chous. Comment ça, c’est pas juste? Descartes, là, le grand cogitateur, il a jamais dit que c’était juste, la vie. Et si lui ne l’a pas dit…

Et pour ceux qui ne seraient pas encore contents, dites-vous bien une chose: c’est pas ma faute, c’est pas moi qui ai commencé. C.Q.F.D. »

Share
Ce contenu a été publié dans Fictions cathartiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

39 réponses à Mère indigne fait sa bougonne: fiction cathartique

  1. Natcho dit :

    Bon sang que cette tirade fait du bien à lire! Ça frôle le délire post-partum ou pré-menstruel les soirs de pleine lune…
    Quel polar êtes-vous en train de lire, Mère indigne?!
    ;-D

  2. Dodinette dit :

    sui quidit se sui quile
    -> gé-nial.
    j’ai mis 3 lectures à le comprendre.

    arf arf.

    sinon, question à 1000 kg de sirop d’érable : les romans policiers sont-ils plus importants que les blogs ????

  3. Bellzouzou dit :

    et si après ça ils n’ont toujours pas compris, hein..

  4. Nap dit :

    J’espère qu’ils ont compris.

    Je l’ai imprimé en 3 exemplaires pour en distribuer copie aux miens. Merci, Mère indigne !

    Je ne vais pas en plus me farcir l’exercice de tout répéter. N’ont qu’à lire ! Et celui qui ne sait pas lire se fera faire la lecture par le plus vieux.

    Non mais !!

  5. Forsythia dit :

    Wow, du grand mère indigne, chapeau … j’adore !! :)

  6. Chocolyane dit :

    La vérité dévoilée aux enfants : On s’en contre-criss!

    J’adore! ;)

    Est-ce que c’est normal que je culpabilise un peu parce que c’est… Ahem… Parfois… Vrai?!

  7. L'Ex blonde dit :

    POUAHHHHHHH

    Maudit qu’t'es hot! ;-)

  8. Beloiseau dit :

    Là, je ne peux plus me retenir. Voilà déjà quelques semaines que je me délecte de vos écrits sans oser commenter.

    Hé bien aujourd’hui je vous le dit: vous êtes la plus délirante des blogueuses. C’est un bonheur de vous lire.

    Si vous aviez un jour l’idée fabuleuse de publier, n’ayez crainte, vous auriez un succès fou!

    Je vous remercie d’ensoleiller mes (nos) journées et d’y provoquer de grands sourires.
    :-) ))))

  9. Flo dit :

    aller, je fais pareil que beloiseau.
    vos écrits sont géniaux !

  10. Les dépanneurs devraient vendre de l’alcool aux enfants de 11 ans et moins. La probabilité que ça soit pour eux est tellement faible… OK d’abord, 10 ans et moins…

  11. Nathalie dit :

    Musique aux oreilles d’une mère…

  12. YES! Enfin quelqu’un qui dit tout haut ce que toutes les mères pensent au moins une fois dans leur Ford intérieure… Merci, mêre Indigne!

  13. Isapooh dit :

    Mère Indigne is on fire!!!!! :-)

  14. Lalie dit :

    Cet été, comme à chaque été j’ai reçu mes neveux de l’étranger, 8 ans et 14 ans…La bagarre sans fin chaque jour… Un donne un coup à l’autre, l’autre donne un coup à l’autre, j’étais dérangée au 2 minutes pour des niaiseries sans fin…Et en plus, j’étais à lire un roman policier, eh oui! (titre: « ne le dis à personne », assez bon dans l’ensemble, et je viens d’apprendre qu’ils vont en faire un film avec Marie-Josée Croze)…

    Donc, voulant terminer mon livre, j’ai été assez clair…la première poule qui pond, pète, celle qui pète reçoit la raclette… ce fut le calme plat!

  15. mamounia dit :

    Je peux en faire un tatou avec ton texte et me le coller sur le mauvais doigt? Comme cà, la prochaine fois que j’entends « cépasmoakacommencé », je… Hum, scusez, je m’emporte… Je vais plutôt me tatouer la célèbre maxime de Descartes (que j’ai aussi mis 4 relectures à comprendre, trop drôle) sur le front.

  16. Sue dit :

    Hou làlà! As-tu oublié un comprimé mère indigne… Mouhahahaha!

    Et un bon vin de dépanneur… humm! C’est fou les miracles que ça peut faire. Trop hot, mère indigne… comme toujours.

  17. [moi] dit :

    Moi le Descartes je le note… Trop drôle !

  18. uneextraterrestre dit :

    C’est tellement rafrîchissant et tellement vrai! J’adore …

  19. uneextraterrestreblogspot.com dit :

    C’est tellement rafrîchissant et tellement vrai! J’adore …

  20. Madame Chose dit :

    Contente pas à peu près de constater que je ne suis pas la seule dans ce monde d’enfants-rois à s’en contrecrisser des petites guerres de « c’est-pas-moi-c’est-lui » ! Arrangez-vous moi j’ai rien vu !

    Ceci dit, j’ai bien ris en lisant ta dernière tranche de vie, Mère Indigne !

  21. Caroline dit :

    Non mais faut pas faire ça trop fréquemment! Ça dérange les collègues quand j’éclate de rire!!

    Merci pour le divertissement! ;)

  22. Yessss! Quel soulagement! C’est vrai qu’on s’en contre tab’! Vous lire est sublime. ps. c’est quoi le livre qu’on aille l’acheter?

  23. Gaalbs dit :

    Quelquefois je me demande où s’arrête l’indignité et où commence le ras le bol. Ca va vous faire du bien de reprendre le chemin de la fac Mère Indigne!

  24. doparano dit :

    T’es trop drôle, 100 fois bravo!

  25. M'zelle Bulle dit :

    Hillarant, comme toujours. Ça fait tellement du bien de te lire, après une journée méga-stressante. Vraiment bravo, j’crois bien que je ne me tannerai jamais.

  26. Cakti dit :

    ADORABLE :-)

  27. Jo Morgan dit :

    Ah ces fictions qui mettent un peu d’humour et dédramatisent ! C’est fou comme les choses prennent ensuite leur place toute relative ! Merci drôle de Mère Indique !

  28. Moi dit :

    Merci mère indigne. Moi qui m’apprête à essayer d’avoir un bébé, voilà qui enlève de la pression pour les années à venir. Ça et tous vos écrits, d’ailleurs.
    Oui aux mères indignes!

  29. Prof Maudit dit :

    Ah bon? Il y a donc des parents qui pensent comme mère indigne et donc comme moi? Alors vous n’avez donc rien à dire si j’envoie vos morveux paître quand ils viennent se plaindre pour des broutilles, hein! gnark gnark gnark!

    Mais non. Je les envoie pas toujours promener. Du moins, j’utilise de jolis mots. Ça rassure cependant de constater qu’on n’est pas seul à avoir envie de s’en foutre parfois.

  30. Anne dit :

    Pissant! Vraiment trop drôle. Vous êtes en feu mère indigne. Je vais me coucher avec le sourire aux lèvres. Merci.

  31. Damia dit :

    oh que c’est criant de vérité tout ça! J’adore!

  32. Vince dit :

    la voila donc cette fameuse parade lyrique aux ‘c est lui qui a commencééééé’… elle esiste vraiment!! a retenir pour plus tard…
    ps: je viens seulement de decouvrir le blog, et je lis TOUS tes (vos) posts… ca peut carrément faire un Bridget Jones 3 (quand elle fait des momes à Marc Darcy). Mais on a deja du te le dire!!!

  33. Mère Indigne dit :

    Décidément, il va vraiment falloir se partir un club…!

    Bienvenue à tous ceux qui se sont aventurés ici pour la première fois, et merci pour vos bons mots; c’est très apprécié! Et merci aux habitués de prendre le temps de me laisser un mot aussi. Vous êtes tous vraiment, vraiment gentils. C’est une lecture matinale fort agréable! :)
    Prof Maudit: Je compatis de toute mon âme avec les professeurs qui doivent sûrement composer avec beaucoup plus de « c’est pas moi c’est lui » que je peux le faire! Et je promets de ne pas prendre systématiquement pour mes enfants quand ils auront des problèmes de discipline à l’école… ;)

    Gaalbs: l’indignité *vient* du ras-le-bol, mais je suis capable d’en prendre plus que ça! :)

    chroniques blondes: c’est un livre de PD James. Mais on n’est pas obligé de l’acheter, on peut l’emprunter…

    mamounia: Un tatou sur le mauvais doigt! :D

    Lalie: le truc est noté!

    Marie-Lorraine: allez, avouons qu’on y pense beaucoup plus qu’une fois!

    Chocolyane: parfois vrai… tu as l’art de l’euphémisme… ;)

    dodinette: les romans policiers sont BEAUCOUP plus importants que les blogs!!!

    nap: on pourrait les faire imprimer et les distribuer dans les écoles, un ajout à leur éducation de base… ;)

  34. j-julie dit :

    Vive le retour à l’école parce que j’en étais à tenir ce discour quasi-quotidiennement. Les chicanes.. aprenez à communiquer.. la médiation entre vous est la clé de votre énigmatique chicane. Il a fallut que j’explique qques mots mais ça fait la job une bonne heure!

  35. °zabel° dit :

    mouahahahahha ! Moi qui me sentait coupable de juste le penser… Je-M’en-Fiche…:P Honte à moi !

  36. Joul dit :

    ralala… c’est tout à fait ça, on s’en fout… mais évidemment, il faut garder le sourire et séparer les diables… pfff l’enfer!!!!

  37. Gaalbs dit :

    Ah bon mère indigne, je croyais que l’indignité était un art de vivre, on m’aurait menti! (Je trouvais ca bien moi pourtant comme statut social, ni bourgeois, ni prolétaire, ni classe moyenne juste indigne :-D )

  38. Dom dit :

    Vous faites partie de nos blogs favoris, mais jusque présent, je me contentais de lire vos articles drolissimes.
    je ne dirai qu’une chose, même pas de moi, mais de Dustin Hoffman dans Peter Pan :
    Les enfants, ah, les enfants, c’est moi, moi, moi, je, je ,je…
    j’adooore !

  39. Celle là je vais la scotcher sur mon mur. Dommage que mes enfants ne sachent pas encore lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>