Share

Aujourd’hui à notre antenne

Lorsque nous avons quitté Mère indigne, cette dernière se demandait si elle avait perverti à tout jamais la sexualité de Bébé en lui inculquant un amour déséquilibré pour les feuillus.

Transportons-nous à nouveau dans la tête de notre héroïne, alors qu’elle médite sur un épisode troublant de sa soirée de samedi.

***

« Nous recevions des amis à souper hier soir. En hôtesse indigne que je suis, j’avais exigé comme droit de séjour que nos invités amènent, qui l’entrée, qui le dessert.

À part avoir fait cuire environ 10 kilos de moules en trop et devoir éplucher mes livres de recettes pour varier la manière d’apprêter le crustacé pendant les trois prochaines semaines, je croyais que tout s’était relativement bien passé.

Jusqu’à ce matin.

Nos amis chargés de l’entrée s’étaient superbement acquittés de leur tâche, en nous offrant de délicieuses crevettes thaïes servies sur une magnifique assiette de laque rouge:

163_6310_IMG.JPG

« L’assiette est un cadeau », nous dirent-ils. Youpi! Sans faire ni une, ni deux (ni même trois, maintenant que j’y pense), nous nous repaissîmes goinfrâmes des tentantes crevettes qui exhibaient des charmes exaltés par leur beau support laqué.

Mais nos invités, en ont-ils mangé, eux, des crevettes? C’est ce dont j’ai tenté de me souvenir ce matin alors que, voulant ranger ladite assiette, je tombai sur cette étiquette apposée à son endos:

nocif_edited_1.jpg

Simple distraction, ou n’avons-nous pas accueilli en notre sein un couple d’empoisonneurs en série? Effrayante perspective! Que peuvent-ils bien vouloir de nous? Notre argent? Nous n’en avons pas. Nos moules? Ils n’avaient qu’à les manger hier soir au lieu de les laisser sécher dans la casserole!

Mais le pire dans cette histoire, c’est que nous nous retrouvons maintenant avec une assiette qui ne peut pas contenir de nourriture.

Qu’est-ce qu’on fait avec une assiette qui ne sert pas à manger? On met quoi dedans? Des nénuphars? Des (moue de dédain) BILLES? Non, non, non. On ne verse pas dans ce type de perversion, chez les Indignes. Quant à accrocher l’assiette au mur pour qu’elle amasse tranquillement la poussière, suivant ainsi l’exemple de ses copines les pales de ventilateur, pas question.

Alors, que faire?

Mais, j’y pense, peut-être serons-nous invités chez eux, un jour ou l’autre? « On a un beau cadeau pour vous! », leur annoncerons-nous d’un ton guilleret. Ah, ah, ah, c’est ça qui sera…

Mais…

Que m’arrive-t-il…?

Je… je suis soudain prise d’étourdissements… Je… Mes doigts s’engourdissent… Horreur! Je ne sens même plus mes cheveux!

Leur plan diabolique a… réussi… Crevettes, je vous aurai trop aimées!

Dites à ma famille que… que… ———————- »

***

Oh! Purée!

Mère indigne est-elle à l’article de la mort, ou ces sinistres symptômes ne sont-ils pas simplement dus à l’abus d’alcool?

Les musclés cuisiniers de la Belle Province entendront-ils ses appels au secours? Délaisseront-ils leurs frites cuites à point pour venir à la rescousse de notre héroïne, dont le nom en Iroquois signifie « Fleur de poutine »?

Ou alors, peut-être Jean-Louis XXX viendra-t-il à son secours? Osera-t-il profiter lâchement de l’état cataleptique de Mère indigne pour lui conter fleurette, altérant ainsi et pour toujours son fragile subconscient?

Et Père Indigne, lui, obsédé par l’idée qu’il a en une qui tombe, se rendra-t-il même compte du désarroi cardiaque vécu par sa bien-aimée? Mais peut-être est-il lui aussi en train de succomber aux diaboliques crevettes laquées?

Tout cela laissera-t-il le temps à Eugénie, lasse d’attendre en vain une invitation à coucher, de venir achever sa Némésis à coups d’arrache-pissenlits?

C’est ce que nous saurons lors de la suite de cet épisode du confondant feuilleton, « J’ai pour toi une laque ».

Share
Ce contenu a été publié dans l'anarchie la plus totale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

22 réponses à Aujourd’hui à notre antenne

  1. sara dit :

    drôles d’invités!

  2. souimi dit :

    Mettre cette assiette hors de la portée…..d’Eugénie! On ne sait jamais…..

  3. Mme Vimont dit :

    Ce sont des sous-assiettes!! C’est très joli. En plus ils les ont achetées au Club Price en spécial après Noël: j’ai les même!! Et attention: elles ne vont pas non plus au lave-vaisselle! :)

  4. Dodinette dit :

    « fleur de poutine » !!!
    :0D
    excellent… (quoique j’aimerais voir de quoi ça a l’air en vrai)
    mais où va-t-elle chercher tout ça !?

  5. Tu parles d’innocents, toi! Parce que ne nous leurrons pas: vos invités étaient particulièrement innocents: faut l’être pour laisser ainsi traîner l’arme du crime! Quant au mobile, il est évident: consoler Jean-Louis XXX!

  6. Damia dit :

    je veux la suite!!!!!

  7. adeline dit :

    Fleur de poutine…
    Mais comme c’est ravissant.

  8. Moi même dit :

    Quel suspens !
    Merci pour cette tranche de fou rire du lundi matin (parce qu’en france, on est le matin).

  9. Sixtine dit :

    Si j’ai bien tout compris, la moule-frites est un plat typiquement québécois …
    Ah ah ah !

    (sinon si vous mourrez tous dans d’atroces souffrances, je peux avoir l’assiette ? L’est jolie.
    Et surtout : elle peut SERVIR (rires sinistres)
    Merchi)

  10. Mais non! L’assiette c’est pour faire manger Eugénie dedans!

  11. bibitte dit :

    Eugénie…viens on t’invite à souper…tu as maintenant ton assiette à toi ;-)

  12. Eve dit :

    ah!! Quel suspense!!!!

  13. Soeur Anne dit :

    S’ils pouvaient les vendre en France !!

    J’en acheterais bien à ma belle-mère !!

  14. L'Ex blonde dit :

    Complètement cinglé!

  15. Mort de rire l’assiette qui ne sert à rien !!!

  16. Y'en a marre dit :

    Vos invités avaient probablement, eux-mêmes, reçu cette assiette en cadeau. De la part de la belle-mère (le choix à votre discrétion) par exemple…

    Bonne idée de faire manger Eugénie dedans!

  17. Mère Indigne dit :

    Oui, faire manger Eugénie dans le plat… Quelle idée diabolique! Mais je viens justement de la retourner chez elle avec Fille Aînée. Pas assez d’énergie aujourd’hui même pour essayer d’en tirer de la substance pour le blogue… Désolée!

  18. Geekgirl dit :

    Lol ouf… belle invention de notre époque ça: une assiette dans laquelle on ne peut pas manger, et qu’on doit laver à la main (mais pourquoi la laver, puisqu’on ne peut y manger de toute facon…).
    C’est chouette, c’est décoratif… après quoi, la tv qu’on ne peut pas allumer? Les nouveaux écrans HD sont si jolis, pas besoin de les ouvrir lol
    très class :-P

  19. Androue dit :

    Fleur de poutine….tiens tiens, c’est pas le nom irroquois poétique de «fromage en crotte»?! :P

  20. L’art martial du parfait banlieusard: le maniement de l’arrache pissenlits! J’aurais moins de chance de faire la piastre avec une secte…

    Quant à l’assiette, ça doit être une mauvaise traduction.

  21. Laura dit :

    Je découvre ce blog grâce aux Perso web 2006 pour lequel il est qualifié, ce qui est plus que jusitifié ! :) Quant aux crevettes, moi aussi, je crois que ce crustacé va me courir à ma perte !… (avec des tartines beurrées, de préférence) :p

  22. °zabel° dit :

    Lolllllll je me roule…. j’ai entendu cette histoire hier seulement de la bouche même de la madame aux délicieuses crevettes thaïe… Dire que j’ai manqué ça :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>