Share

Aidez vos enfants à dire oui, euh, je veux dire non, à la drogue

Quand, l’autre jour, à la radio, on nous a donné des nouvelles du cartel colombien, j’ai trouvé le moment plus que propice pour mettre Fille Aînée en garde au sujet de la drogue.

En effet, de nos jours, à quoi peuvent bien être confrontés les enfants de la deuxième année du primaire dans nos cours d’écoles? Avec tout ce qui fait la une des journaux en ces temps dégénérés, qui sait si les jeux à la mode cette année ne seront pas le ballon-sniffeur ou la tag-prostitution? Mais procédons avec sagesse, attaquons un problème à la fois, et commençons par éduquer nos enfants sur les dangers de la drogue.

Et je dis bien les dangers, hein, pas les plaisirs. Car enfin, si, en des temps immémoriaux, nous avons nous-mêmes tâté de quelques substances illicites — sans jamais inhaler, pour les futurs politiciens –, nous avions, il faut bien le dire, une maturité et une connaissance du monde que nos propres enfants n’auront jamais! D’où le fait qu’il est parfaitement raisonnable qu’ils fassent ce qu’on leur dit de faire, et non ce qu’on fait, et qu’ils se le tiennent pour dit pour les siècles et les siècles.

Moi – Chérie, sais-tu ce que c’est que (musique menaçante) la drogue?

Fille Aînée — Oui!

Moi – Ah, bon???

Fille Aînée — C’est la cigarette et la colle. Je veux dire l’alcool. D’ailleurs, ON A DE LA DROGUE DANS LE FRIGO!

Moi — Oui, bon, enfin, certains médecins s’accordent pour dire qu’un verre de vin par jour serait bon pour la santé.

Fille Aînée — C’est de la bière qu’il y a dans le frigo.

Moi, stratégique — … Mais tu as raison, la cigarette est une drogue.

Surtout que je ne fume pas.

Fille Aînée — Moi, je ne prendrai JAMAIS de drogue comme la cigarette ou l’alcool.

Moi – C’est très bien. Signe ici. (Non, je n’ai pas dit « Signe ici. » Mais j’aurais voulu.) Mais tu sais, il y a d’autres sortes de drogues très dangereuses.

Fille Aînée, très intéressée — Comme quoi?

Moi — Des drogues qui peuvent nous faire voir des choses qui n’existent pas. Moi, personnellement, je n’aime pas perdre le contrôle de moi-même alors je n’en ai jamais pris.

En d’autres termes, Chérie, ta mère est super coincée. D’ailleurs, lors d’un cours de baladi pris il y a des lunes, la prof disait à une élève que ses mains étaient trop raides, à l’autre que sa taille était trop raide; ta mère, la prof elle lui a dit que c’est dans sa tête que c’était trop raide. Cogito ergo sum nulla baladista. Mais je vois à ses yeux émerveillés que Chérie se fiche bien des problèmes existentiels de sa génitrice.

Fille Aînée — On peut voir des choses qui n’existent pas?

Moi — Oui, on a des hallucinations. On peut voir, par exemple, des affreuses bestioles qui veulent nous manger.

Mais Fille Aînée conserve ses yeux émerveillés et se fiche bien des bestioles horribles. De toute façon, il y a plein d’araignées dans sa chambre.

Fille Aînée — Heille, cette drogue-là, moi, je veux en prendre! Je verrais le château de Harry Potter!

Moi, qui sens que ça tourne un peu mal — Heu, on ne choisit pas vraiment ce qu’on va voir! Peut-être que tu serais la prisonnière de Voldemort, ou pire! Peut-être que tu serais obligée de jouer dans un carré de sable avec Caillou!

Fille Aînée, très déçue — Ah, ouain. J’en prendrai pas, alors…

Bon.

Bilan de la discussion: mitigé. Considérons la question réglée pour la cigarette et la colle, heu, l’alcool.

Mais me rappeler la prochaine fois de ne pas mettre l’accent sur de quelconques effets hallucinogènes potentiellement vachement cools, mais plutôt sur les dommages probables au cerveau, genre assèchement de la zone qui contrôle de sphincter, cellules qui s’enflamment spontanément et écoulement suspect d’une matière grisâtre par les oreilles.

Ouais, ça, ça devrait aller pas si mal.

Share
Ce contenu a été publié dans l'anarchie la plus totale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

17 réponses à Aidez vos enfants à dire oui, euh, je veux dire non, à la drogue

  1. L'Ex blonde dit :

    pouaaaaaaaaaaa Que ça doit être angoissant d’être une mère et de gérer le désir d’émancipation des enfants qui consiste à faire exactement le contraire de ce que tu recommandes! Veut pas te faire peur.. mais t’as pas fini! (Au moins t’es plus proche de la fin que moi, qui n’ais même pas encore commencé)

  2. Dodinette dit :

    ce que j’adore ce sont les petits apartés en italique, ça met tellement l’accent sur *exactement* ce qu’il faut… quel talent !
    (au passage, penser à faire venir eugénie pour la prochaine explication, histoire de faire rigoler les lecteurs ?)

  3. Jojovy dit :

    As-tu un truc pour moi ? Ma fille Aînée de 8 ans commence déjà à me demander comment « Frencher » les gars de l’école? Je prends pas de drogue, mais j’ai moi aussi des hallucinations par bout!

  4. Pierre-Léon dit :

    Faut pas hésiter à prêcher par l’exemple. Mon filleul ne me regarde plus de la même manière depuis qu’il m’a vu le lendemain de ma dernière brosse. Croyez moi il va y penser à deux fois avant de se rendre aussi pathétique ! ;-)

    Toujours un plaisir de te lire… Un genre d’addiction oserais-je ;-)

  5. Nicole dit :

    oufff…. Z’ont le don de réagir comme on s’attend pas ou comme on ne voudrait pas!

    Moi je suis rendue aux pratiques sexuelles safe (condom) ou très safe (t’as tout ton temps)… HHTM (Heaven help the mothers)!

  6. Isapooh dit :

    Mouin…doit être quand même assez angoissant…!!!

  7. J’abonde dans le sens de Pierre Léon. Rien comme de voir ta mère enfin laisser aller le cogito ergo sum pour se lancer dans un balladi psychédélique pour abandonner toutes vélléités hallucinogènes

    Sans compter que jouer dans un carré de sable avec Caillou ça bat un full frontal avec Woldemort.

    We loove you tooooo hoooo hoooo, yeah yeah yeah.

  8. Annie dit :

    Que voilà de questions philosophiques ! Bien qu’ayant vécu la Révolution tranquille et les années Peace & Love, ma mère non plus n’a jamais pris de drogue… et moi je m’étais juré de n’être pas aussi rabat-joie que ma mère. Bref, j’ai festoyé en grand avec les substances psychédéliques. Devrai-je mentir à mes enfants lorsque j’aborderai ce sujet ? « Non, non, maman n’a jamais pris de drogue, c’est pour ça qu’elle est si intelligente. » Mouais, pas crédible, surtout quand on dit des conneries du genre. Doit-on prôner l’abstinence ou la consommation modérée ? Adolescence et abstinence ou modération sont des antonymes… La consommation sélective ou la consommation sous surveillance alors ? « Fumer du pot n’est pas si grave, mais le crystal meth, c’est autre chose. Si tu veux, on peux se rouler un joint… » Parce que faut pas se leurrer. Quel ado ne succombera pas à l’exploration ?

  9. Ce qu’il y a de bien dans les familles nombreuses (lire ici plus qu’un enfant!) c’est la chance de se reprendre en éduquant la seconde. Imagine quand tu raconteras à Bébé que Fille Aînée s’est rendue malade à manger de la poutine (parce que comme nous le savons tous et toutes, c’est la poutine qui fait vomir, pas les 12 bières prises avant!)… Elle-même mettra sa soeur en garde contre les effets perturbants du thé vert pris à jeun… surtout quand on le roule serré dans un papier ciré et qu’on allume à la chandelle de citronnelle…
    Ah! Ca donne presqu’envie d’en faire un second, de bébé, juste pour améliorer mes techniques d’éducatrice. Mammouth??? Mammouth????

  10. Élie dit :

    Que faire d’autre que d’informer nos enfants, d’ouvrir THE discussion sans avoir l’air d’être tellement « freak » que la seule chose à quoi ils pensent pendant notre sermon c’est: « heille la mère, tu capotes, ils ont pas l’air de ça mes chums » ou bien; « tout sauf d’avoir l’air aussi coincé que ça » ou encore; « je m’en vais, de ce pas, essayer tout cela » ou; « t’inquiette M’man, je ne te le dirai pas tout ce que j’ai déjà essayé »…

    Efectivement… Ce n’est pas si évident que ça!!

    Ma fille a 13 ans… Et je suis en plein dans l’essai de la méthode « réduction des méfaits »… vous connaissez?

    Cela consiste à prendre pour aquis que notre adulte en devenir sera inévitablement confronté à ces choix… à lui donner les outils nécessaires pour faire lesdits choix, à rester ouvert (et tout à fait calme ;) à toute discussion (ou confidence), afin de préserver la belle communication et d’être là si le besoin s’en fait sentir (genre, si votre ado-rable-rejetonne montre des signes inquiétants de consommation néfaste tendant vers l’habitude).

    Tout cela doit justement se préparer tranquillement, en ouvrant le dialogue petit à petit avec notre enfant, à l’âge où il n’a pas encore mis le cadenas sur son jardin secret, à cet âge -qui arrive toujours trop tôt à notre goût- où il commence à poser les questions qui nous font paniquer.

    En effet, je ne crois pas que de se donner l’air d’une sainte (encore moins lorsque ce n’est pas le cas) soit la solution réaliste…

    Nos expériences doivent servir!

    (On est pas obligé de mettre tous les détails hein?)

    Bonne chance quoi!

  11. La discussion sur la drogue? Nah! Pas tout de suite. Je viens à peine de me sortir du il-n’y-a-que-toi-qui-peut-toucher-tes-parties-personnelles!

    Déjà que ma fille a fait un témoignage très touchant à sa classe de maternelle sur sa « réalité d’enfant de mère fumeuse », parce qu’elle m’a vue fumer une cigarette dans un party! Pfff! No way!

    Je vais réfléchir à mon approche sur la drogue!

  12. Élie dit :

    Et je rajouterais…

    (c’est fou comme le sujet m’interpelle, scuzé, chui pû arrêtable… mouhahaha!!!)

    Pourquoi cacher le fait qu’il y a des effets recherchés qui font que, justement, certaines personnes développent une dépendance…

    Je crois que c’est plus réaliste d’expliquer à nos enfants les vraies raisons qui font que des gens essaient ce genre de choses, donc d’où viennent les risques de dépendance, tout en expliquant les dangers potentiels de tout cela…

    Ces sujets ne sont pas ou blancs, ou noirs. Ils ont plusieurs teintes. Et les ados le savent. Ils ont l’art de ne relever -ou de boycotter- que la partie qui leur fera plaisir au moment de choisir. N’avoir qu’un seul discours n’est, à mon avis, pas la meilleure solution. Je crois que d’en démontrer toutes les facettes apportera, à long terme, crédibilité à l’information que l’on veut donner à nos amours et laissera place à une discussion plus ouverte dans le futur.

    Bon, évidemment, le hic, c’est de trouver le meilleur moment pour amener tout cela… et le moyen de taire nos élans de panique afin de passer le bon message!!

  13. Prof Maudit dit :

    Je vous rassurerais tous volontiers en vous disant que les médias exagèrent vraiment la donne, que vos enfants sont à l’abri,… si je n’avais confisqué des joints en 5e année.

    Life is life, la-la la-la-la!

    Parlez-en! Svp…

  14. melbo dit :

    @pierre-léon:
    le faire pour lui enlever le gout….une chance que ton filleul ne voulait pas se jeter devant un train!!
    Lui aurait tu montrer ce que tu as l’air apres t’avoir fait passer dessus par un train?!

  15. Tarzile dit :

    Quel cirque quand même!

    Tarzile

  16. Mère Indigne dit :

    Élie: je crois que tu as raison de dire que « c’est plus réaliste d’expliquer à nos enfants les vraies raisons qui font que des gens essaient ce genre de choses, donc d’où viennent les risques de dépendance, tout en expliquant les dangers potentiels de tout cela ».

    Pierre-Léon: Tu ne voudrais pas être le tonton de mes enfants? J’aimerais mieux que ce soit toi qui essaie des trucs que moi… ;)

    Mme une telle: très drôle le témoignage-choc sur la mère fumeuse!!!

    Prof maudit: Ayoye. Ça fait mal au parent.

    Marie-Lorraine: parfois, le grand entraîne le petit…

    Jojovy: au moins, ta fille te tient au courant! :)

    Nicole: c’est fou comme c’est moins drôle quand ça s’applique à nos enfants et plus à nous, dans le bon vieux temps…

    chroniques: je ne suis pas contre montrer quelques pas de baladi à fille aînée… quand elle aura 25 ans. ;)

  17. lali dit :

    Je trouve cette piece trés bien ca nous amène à la réalitée!
    A fair partager autour de sois .pur avouée je suis une fille de 12 ans , et je comprend se que peut resentire une mère auprés de son enfant.
    Ce texte ma baucoup aprit, je cherchais juste des renceignement sur la cigarette (pour un exposé pour les cour) et je suis tombée sur ca!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>