Share

L’enseignement des Maîtres

Lundi soir, chez les Indignes.

La maisonnée se repose dans un calme relatif, mais à la télé, le Capitaine Flam est en péril. Seul devant un ennemi qui menace de le réduire en bouillie, il tente une manoeuvre désespérée. Fixant un point derrière son adversaire, il s’écrie: « Mala, à toi de jouer! » L’autre se retourne, oh, à peine une fraction de seconde, mais c’est tout ce dont le Capitaine a besoin. De Mala, il n’y avait point; l’ennemi a été déjoué. Il git maintenant sur le sol, désarmé, inoffensif.

Sur quoi, Fille Aînée commente : « Bon truc pour courir après les garçons. »

Au fin fond de l’Univers, à des années et des années lumières de la Terre, veille celui que les petites filles dans les cours de récré appellent quand elles ne sont plus capables de trouver une solution à leurs problèmes, quand il ne reste plus aucun espoir: Le Capitaine Flam…

(Je gage que Goldorak va lui apprendre à se changer en cachette quand je vais lui interdire de porter des minijupes. Courtofulgur! Sinistre perspective.)

Share
Ce contenu a été publié dans l'anarchie la plus totale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à L’enseignement des Maîtres

  1. Heu… c’est pas Superman qui devrait lui montrer à se changer à la vitesse de l’éclair dans une cabine téléphonique?

  2. Mère Indigne dit :

    marie-lorraine, heureusement que tu es là pour me pointer les écueils!

  3. Nah! C’est une question de génération. Goldorak, c’est mon petit frère qui l’écoutait…

  4. Dodinette dit :

    les vertus insoupçonnées de la télé…
    dois-je conclure de ta mise en situation initiale que vous regardez capitaine flam avec fille aînée ? j’aimerais voir ça !

  5. Prof Maudit dit :

    QUOI? Capitaine Flam? Où? Où? DÉLIIIIIIIIRE!

    Je veux aller dans le cyberlab et dans la cosmonef!

  6. La Puce dit :

    N’empêche que rien ne bat Albator….

    PS: mère indigne, je me délecte de ton blogue depuis des mois… Première intervention de ma part, because Albator, il est imbattable, côté sex appeal ;)

  7. souimi dit :

    Bien moi, je m’y perds. Je ne connais que Goldorak. Mais j’étais trop vieille pour m’y intéresser. C’est là que je m’aperçois que je suis née dans le temps de Noé. Mes héros à moi étaient Joe 90, les Sentinelles de l’air , il y avait aussi le Robot ( DANGER! DANGER!) dans Perdus dans l’espace. Sans oublier Zachary Smiths faisant ses exercices matinaux dans la même émission.
    Mais ça fait tellement longtemps tout ça.

  8. Bonjour Mère Indigne! Voici plusieurs mois que je suis ton blog et que je me régale, tu me fais penser à Nicole de B., notamment par les surnoms que tu emploies… Bref, je suis fidèle á la lecture. Ce post sur Capitaine Flam me fait hurler de rire, je profite donc de l’Occasion pour te remercier pour tous ces billets que tu sèmes au fil des blogs: je me régale tous les jours à te lire!

    Bises, Lea d’Autriche

  9. Même commentaire que Marie-Lorraine. J’étais franchement insultée pour mon beau brumel! Superman, yes! ;0)

  10. Tarzile dit :

    Merci. Faut pas oublier Goldorak!

  11. Souimi: dans mes bras! Enfin, quelqu’un qui partage mes références culturelles!!!! Je peux enfin l’avouer: j’étais secrètement amoureuse d’Ultraman…(pour les plus jeunes, ceux nés APRÈS les jeux olympiques de Mourial, ne pas confondre avec Ultramar!)

  12. Mère Indigne dit :

    marie-lorraine: je CONNAIS Ultraman. Moi aussi, je l’aimais. C’est pas parce qu’on est des bébés de 34 ans qu’on connaît rien.

    Princesse Strudel et la Puce: bienvenue! La Puce: J’ai revu Albator hier (il repasse à la télé!) et même si auparavant j’aurais été prête à jurer qu’il était le plus beau, hier, je l’ai trouvé, comment dire, un peu gothique anorexique. Alors que Flam a plutôt une carrure de joueur de foot. En plus, sa figure n’est pas cachée par ses cheveux. En tout cas, on change en vieillissant… ;)

    prof maudit et dodinette: on a trouvé les épisodes sur Internet. (Oups, est-ce légal?)

    souimi: désolée pour les références cryptiques mais… les tiennes le sont tout autant! ;) Parfois il suffit de quelques années d’écart, et on ne se comprend pas…

    Tarzile: merci! Je suis d’accord!

  13. Dobby dit :

    Gothique … waaaah je viens de comprendre pourquoi les mecs un peu sombres me font de l’effet: petite je trouvais Albator incroyablement sexy… peut-être pas en ces mots mais bon. Tu regarderas plus tard les références de Fille Ainée en matière de petit ami, tu me laisseras à savoir s’il y a un lien avec ce qu’elle écoutait!

  14. Soeur Anne dit :

    Actarus, dans Goldorak, y’a que ça de vrai !!

    Fulguropoing !!!!!

    Z’en avez de la chance, qu’on vous les repasse les Capitaine Flam et les Goldorak, et Candy, non ?

    Dans notre vieille France, que nenni, si tu les veux, achète des DVD, ruine-toi et pleure….

  15. souimi dit :

    Marie-Lorraine! Je me sens comme rencontrer un Québécois en Chine! heheheh… Mais je dois t’avouer que le premier personnage de la télé à occuper mes rêves était nul autre que FRIPONNEAU dans La Ribouldingue. Que je le trouvais beau avec sa casquette et ses pantalons étroits! Dire que c’était André Montmorency! Ouais…. Ça n’aurait pas fait des enfants forts….

    Puis tu as raison, Mère Indigne, ce que j’écris doit être aussi du charabia pour vous .

  16. [moi] dit :

    Otez-moi d’un doute, Goldorak n’a jamais eu de « Courtofulgur » en France ! C’était pas « Fulguropoint  » ??! La fan que je suis est un peu dépitée…

  17. Mère Indigne dit :

    moi: il avait des cornofulgur, mais là c’était pour parler du raccourcissement de la jupe… Blague ratée, désolée! :)

  18. [moi] dit :

    Oups, my bad !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>