Archives mensuelles : mars 2006

Sans bon sang

Fille Aînée a toujours eu un peu de difficultés avec la notion d’image. Tout le monde a déjà fait semblant de voler le nez d’un enfant, provoquant instantanément des cris de protestation mêlés de plaisir à jouer. Sauf chez Petite … Continuer la lecture

Share
Publié dans l'anarchie la plus totale | Laisser un commentaire

Pastus horribilis

Je suis de retour de Québec, où j’ai été donner une séance de cours à des étudiants de l’Université Laval. J’ai commencé à tricoter une tuque à Fille Aînée dans l’autobus à l’aller, ai harangué les étudiants pendant trois heures … Continuer la lecture

Share
Publié dans l'anarchie la plus totale | 3 commentaires

Dors, dors, ma petite &*$%#@

Bébé est fatiguée. Crevée. Elle s’est levée à 5 heures du mat’, a fait une sieste embryonnaire à 8 heures (sommeil très bref, elle avait une couche à remplir), et il est maintenant 10 heures. Elle n’en peut plus, et … Continuer la lecture

Share
Publié dans l'anarchie la plus totale | Laisser un commentaire

Têtes chercheuses

J’ignore combien il en coûte pour dresser des chiens renifleurs à détecter la drogue dans les bagages des aéroports, mais il existe une solution beaucoup moins coûteuse: mettre plein de bébés au milieu d’une pièce, disposer les bagages autour, et … Continuer la lecture

Share
Publié dans l'anarchie la plus totale | Laisser un commentaire

La mère indigne et quelques amuse-gueules

De retour une quizaine de minutes plus tard, bébé propre et endormi, il me fait plaisir de vous présenter la mère indigne et un aperçu de ses préoccupations. Moi : Éternelle étudiante de 34 ans, ayant à son C.V. une … Continuer la lecture

Share
Publié dans l'anarchie la plus totale | 8 commentaires

Commencer du bon pied

Profitant de la sieste de bébé (aaaaahhhh, la sieste de bébé), je m’apprêtais à vous pondre un délicieux premier billet caractérisé par mon esprit vif et mon humour décapant, mais il s’avère que je dois finalement changer un caca décapant … Continuer la lecture

Share
Publié dans l'anarchie la plus totale | 2 commentaires